© Maman…


Maman…

Sur son visage
On lisait l’temps
De l’enfant sage
A Grand-Maman
.
Tous les soucis
Les jours d’ennui
Les moments Vie
D’Amour aussi
.
Les p’tits bonheurs
Les jours d’horreur
Moments douceur
Ou bien de peur
.
Sur son visage
On lisait l‘temps
De beaux messages
Au fil du temps
.
Rides des jours
Ou plis de Vie
Lignes d’Amour
Reflets de Vie
.
Sur son visage
On lisait l’temps
Femme si sage
Douce Maman

©Annick
CopyrightDépôt 00045136

Douces pensées particulières aujourd’hui

  

 L’image contient peut-être : 2 personnes, texte

 

Publicités

Ou comment rabattre son caquet…3


ateliers-ghis-22-2017

(clic sur l’image)

C’était l’hiver faisait frisquet

Sur sa tête avait mis bonnet

Et comme il était très coquet

L’avait posé comme un béret

.

Posé trop bas mais pffttt chiquet

Le chemin n’était pas secret 

Il le prenait même en juillet

Quand on n’a pas besoin d’bonnet

.

Dans ses mains deux ou trois paquets

Cadeaux d’Noël c’était concret

Alors il voulait faire discret

Et garder ses présents secrets

.

Mais quand on est jeune freluquet

On est parfois un peu…benêt

Alors il s’est trompé d’trajet

Et s’est r’trouvé comme un boulet

.

…Face à face avec l’garçonnet

A qui il destinait paquets

N’sachant quoi dire resta muet

Ou bafouilla des mots…simplets

.

Il fit d’mi tour serrant paquets

Laissant pantois le garçonnet

Et là je vous fiche mon billet

Qu’il court encore l’oeil aux aguets

.

Moralité

Un GPS pour bon trajet

Quand on est freluquet benêt

Pour sûr c’est loin d’être un jouet

©Annick 

050117

CopyrightDepôt 00045136

.

Si vous voulez retrouver ce freluquet c’est:

ICI  Comment rabattre son caquet

  ICI  Ou comment rabattre son caquet…2

 

A Breizh C D’air…


Atelier d’écriture 21 chez Ghislaine

(clic sur l’image)

Écrire un texte en ordre alphabétique 

Aux abords de la baie
Bravant le froid mauvais
Cheminent comme elles aiment
Dame C et Miss M
Ecoutant leur silence
Flânent en connivence
Gamines elles sont restées
Humant l’air frais iodé
Imitant deux ptites mouettes
Jouent toute guillerettes
Kitsch en diable c’est sûr
Les voilà sans armure
Marchant les pieds dans l’eau
Ne voyant que du beau
Osmose entre elles parfaite
Pour elles c’est jour de fête
Qu’importent les embruns
Ressacs ou vent marin
Si vous les rencontrez
Tsstttt… non non pas déranger
Unies comme doigts des mains
Valeureuses ou lutins
Walkyries même parfois
Xième fois qu’elles se voient
Yes sont et s’ront amies
Zen ensemble et à vie
©Annick 211216
CopyrightDepôt 00045136

© Annick

img_7726

 

© Y’a tous ces maux… Y’a tout ces mots…


Y’a tous ces maux qu’on ne dit pas

Qui sont bloqués qui restent là

Ils nous entament nous font du mal

Ils nous poursuivent nous mettent à mal

.

Y’a tous ces maux qui font tortures

Qui nous entament nous font blessures

Ils sont cachés au fond de nous

Ils nous remuent ils font remous

.

Y’a tous ces mots qu’on voudrait dire

Qui nous démangent qu’on veut écrire

Ils nous travaillent ils nous tiraillent

Ils sont grisailles ils nous entaillent

.

Y’a tous ces mots que l’on retient

Qui sont bloqués qui n’sont pas rien

Ils nous détruisent ils sont tracas

Ils sont fardeaux ils font dégâts   

.

Y’a tous ces maux

Y’a ces blessures

Y’a tous ces mots

Y’a l’écriture

.

Y’a tous ces maux

Y’a ces silences

Y’a tous ces mots

Y’a renaissance

© Annick

15/11/2016

11990589_10153701405263128_7805241191373392399_n

 

© Lucette et Huguette…


Lucette et Huguette

.

Poudre d’escampette

In the pocket

Quelques piécettes

En salopette

Lucette Huguette

Jolies minettes

Partent en goguette

Chercher poète

.

Sont gentillettes

Les deux nénettes

Disent pas d’sornettes

Cherchent just’ poète

N’ont pas d’recettes

Pas d’affichettes

Mais une brochette

De mots en [ette]

.

Des mots doublettes

Des obsolètes

Des phrases abstraites

Des devinettes

Des mots très chouettes

Des épithètes

Des phrases gadgets

Des p’tites saynettes

.

Sur cette planète

Pas toujours chouette

Ces deux nénettes

Toujours honnêtes

N’sont pas inquiètes

Elles se complètent

Trouv’ront poète

Auprès des mouettes

.

Sur plage bien nette

Pas de tempête

Feront trempette

Les gentillettes

D’la vague parfaite

Viendra l’poète

Qui leurs mots guette

Pour faire la fête

© Annick

11/11/2016

Clin d’oeil pour toi ma douce amie

4.2.7

© Sur le chemin…


Un long chemin feuillu

Dans la forêt perdu

Mène on ne sait trop où

En ce matin si doux

Couleurs sont chaudes ici

Du jaune au brun aussi

Ou bien du rouge encore

Douceur en vert et or

.

Sur ce chemin feuillu

Au creux des bois perdu

Se cache un petit gnome

Un drôle de p’tit bonhomme

.

Dans le creux du fossé

Noisettes sont tombées

Festin menu de choix

D’écureuils aux abois

Un rayon de soleil

Dans les feuilles se joue

Des couleurs ô merveille

Qui font l’instant si doux

 

Un long chemin feuillu

Dans la forêt perdu

Offre Sérénité

Moment d’Eternité 

© Annick

CopyrightDepôt 00045136

la_countrycharm-chemin-feuillu-221016

Kit « Country Charm » by Lynne Anzelc Designs

© Couleurs d’espoir…


L’espoir un jour s’habille de noir

Quand la haine prend tous les pouvoirs

Que les mots sont diffamatoires

Quand la mort fonce sur un trottoir

Qu’innocence est au désespoir

. 

L’espoir de rouge un jour se vêt

Quand les armes sont aux aguets

Quand il n’y a plus de respect

Quand le sujet devient objet

Que de la vie on fait rejet

.

L’espoir un jour se pare de bleu

Pour un coin d’ciel même brumeux

Pour que les jours brillent de tous feux

Que maladie s’éloigne un peu

Et que bonheur rende radieux

.

L’espoir aussi s’habille de rose

Quand vient le temps de faire une pause

Que jours soient faits de petites choses

Qui fassent les heures juste grandioses

Et que la vie alors explose

.

L’espoir s’habille couleur soleil

Quand plus besoin d’radioréveil

Quand l’oiseau chante sous la treille

Qu’en fleurs butinent les abeilles

Et que les enfants s’émerveillent

.

L’espoir encore se vêt de vert

Quand le printemps chasse l’hiver

Que les arbres ne sont plus couverts

De glace de neige et que piverts

Claquent du bec même à l’envers

.

L’espoir est couleur d’arc en ciel

Quand la vie est notre essentiel

Que plus rien n’est superficiel

Qu’on s’attache moins au matériel

Et qu’ l’Amour est exponentiel  

©Annick

17/07/16

Texte du 06/03/13 mis à jour

GTDPaperPortrait 290616

 

© L’Atelier de Ghislaine 1… « Ma plume… »



Mots imposés:

Pantin, perpétuel, assortiment, échange, plume,

Liaison, pétrifié, carte, relation, correspondance,

Couleur, regarder, personne, fouiller, retrouver.

.

Ma plume toujours en quête d’échange

Se trouve alors fort pétrifiée

Une correspondance la démange

Mais ne sait par où commencer

.

Elle n’aime pas vraiment s’regarder

Mais voudrait couleur retrouver

Pour écrire ou carte dessiner

Oui mais personne ne veut l’aider

.

Comme un pantin elle se démène

En un mouvement perpétuel

Voudrait trouver ami amène

Ou simple relation ponctuelle

.

A force de fouiller ça et là 

Dans assortiment de mots plats

Elle trouve enfin des blablabla 

Et des mots imposés fait cas

.

Et en trois strophes elle peut poser

Poème maison pour ce défi

Et attendra, moment d’répit,

L’défi  prochain pour composer

©Annick

CopyrightDepôt 00045136

 

© Les mots ont une vie…


J’écris pour toi j’écris pour moi

J’suis une p’tite plume posant des mots

Je dis mes cris et mes émois

Des bouts d’ma vie c’qui me fait moi

Quand la douleur se fait présence

Ça me tenaille ça m’empoisonne

J’écris mes maux auto-défense

Pas top la Vie elle est démone

.

Quand mon P’tit Coeur dit « Mamou, t’Aime »

Là dans ma vie plus de problème

Je pose les mots de mon bonheur

La Vie est douce pleine de chaleur

.

Quand dans mes mains ça fait blocage

Au loin ma plume bonjour clavier

Je tape mes maux sans étiqu’tage

La Vie n’est plus qu’un beau chantier

.

Que ma P’tite Fleur se fasse câline

La Vie est belle l’est si coquine

J’écris mes mots couleur bonheur

Belle est la Vie au creux d’mon coeur

.

Que Dame Hanche m’laisse de guingois

Que faire trois pas c’est désarroi

Les mots s’déversent flot continu

Broyant souffrance menu menu

.

Quand Tout’ P’tite Fleur se fait mutine

Soleil se lève elle est coquine

J’écris mes mots couleur douceur

Il fait tendresse là dans mon coeur

.

Les jours soucis les jours tout gris

Soleil se cache pleure la pluie

Tombent mes mots v’nus d’on n’sait où

La Vie s’invente par petits bouts

Quand tout P’tit Bout pour nous s’annonce

Là dans mon coeur y’a plus de ronces

J’écris mes mots couleur bonheur

Mon coeur d’Mamou s’emplit d’douceur

.

Quand près de moi se tient l’Amie

Le temps s’écoule goût d’infini

J’écris poème à l’Amitié

Il fait si doux à ses côtés

.

Quand bel amour éclaire le jour

Le soleil luit et joie m’entoure

Dansent mes mots en sérénade

Chantant la Vie quelle belle aubade

.

J’écris pour moi j’écris pour toi

J’écris la vie qui m’fait émoi

J’suis un’ p’tite plume posant ses mots

A moi à toi j’en fais cadeau 

© Annick

CopyrightDepôt 00045136

ecrire moi moleminaoldtime 210116

  

© Mouettemouette et Ninette…


Un bonheur à 4 mains avec mon amie Cath!

.

Mouettemouette et Ninette se promenaient dans la lande
Quand tout à coup Mouettemouette demande
Et si on allait se promener le long de la vague qui frise
Ninette, inquiète, accepta sans hâte mais fut conquise!

.

Sur une plage abandonnée
Par les touristes vacanciers
Fait bon marcher, déambuler,
Et entre amies se promener.

.

Vagues s’enroulent
La mer roucoule
Des mouettes saoules
Le sable foulent

.

Les secrets, les non-dits,
N’ont pas de place en ce paradis.
Ninette photographie
Mouettemouette se défie.

.

Mouettemouette Ninette en plein accord
Déambulant là sur le bord
Face à l’immensité salée
Vivent beaux moments d’amitié

.

Tout en douceur
En coeur à coeur
Au fil des heures
C’est le bonheur

.

Chut! N’y touchez pas!
Vous brûleriez vos doigts!
Pour bien comprendre
Il faut savoir s’y prendre.

.

Parfois fées ou korrigans,
Douces, tendres ou faisant semblant,
Deux amies sur la lande
Ont bien une langue!

.

À chaque instant se rapprocher
Le silence savoir écouter
Et doucement apprivoiser
Et simplement…là…juste aimer

.

Et si le silence est souvent de rigueur
Les embruns parfumés sur les fleurs
Savent combien ils parlent vrais
Et ne mentent jamais

.

Mouettemouette Ninette douces ou débiles
Riant pleurant ou sur un fil
Sur une plage ou sur la lande
Sont en confiance rien ne s’demandent

.

Tout est question de respect
Laisser l’autre en silence, en paix,
Aimer n’est pas un long discours,
C’est l’osmose lors d’un moment court.

.

Osmose, symbiose, tranches de vie,
Gravées au coeur à l’infini,
Se sont trouvées, se retrouv’ront
Comme toujours à l’unisson.

© Cath et Annick

30/12/2015

mouettemouette et ninette 1mouettemouette et ninette 2 mouettemouette et ninette 3 mouettemouette et ninette 4

.

Et à la manière de…Robert Desnos

mouettemouette et ninette 5A ma mouettemouette…