© Tautogramme… mots en C…


.

Atelier d’écriture Chez Ghislaine (clic sur l’image)

#Atelier190 du 200622: Texte avec des mots commençant par « C »

.

Crokette Cahouette..

.

Crokette Cahouète Cherchent Comment

Cahin-Caha Crapahuter

Chahuter Cool Câlinement

Cabrioler Caracoler

.

Cahouète Compulse Copie Codée

Crokette Consulte Cahier Chargé

Consignes Codées Consignes Cachées

Catastrophique Calamité

.

Conversation Conciliabule

Cachotterie Calculatrice

Connivence Carrément Calée

Camarades Courent Collées Collées

.

Caracolant Cabriolant

Crapahutant Clopin-Clopant

Crokette Cahouète Canailles Coquines

Chantent Charmeuses Calmement

.

© Annick 240622

© D’hier à aujourd’hui..


.

Atelier d’écriture Les Plumes chez Emilie (clic sur l’image)

.

Récolte 13 06: émotion, partager, festif, réjouissance, rendez-vous, impatience, se souvenir, joie, verre, pétiller – épicurien, éternel, éphémère – In illo tempore

.

D’hier à aujourd’hui…

.

In illo tempore* c’était grande impatience*

De tous nous retrouver pour de belles réjouissances*

Nous faire nous souvenir* de moments éternels*

De plaisirs partagés* d’une amitié si belle

.

In illo tempore* la vie était festive*

Les verres* s’entrechoquaient et la vie pétillait*

À chaque rendez-vous* l’émotion* nous gagnait

Mais la joie* était là l’amitié explosive

.

In isto tempore toujours nous retrouvons

Certains manquent à l’appel mais toujours nous aimons

L’amitié éphémère* point nous ne connaissons

Epicuriens* nous sommes en ces temps le restons

.

In isto tempore la vie reste festive*

Sommes un peu moins nombreux mais joie* est explosive

Toujours plein d’émotion* lors de nos retrouvailles

Et partageons encore souvenirs et ripailles

.

©Annick 150622

© Tautogramme en B… Bidouillage…


.

Atelier d’écriture Chez Ghislaine (clic sur l’image)

#Atelier189 du 100622: Mots commençant par B

.

Bidouillage

.

Bébé Balbutiant Borborygmes…

Blandine Buvant Breuvage Brunâtre

Beurk! 

Belles Bacchantes Broussailleuses

Basile Brocardant Beau Benêt

Balivernes!

.

Bébert Brisefer *Bricotaillant...

Bûch’ron Bravache Brisant Bouleau

Bêtises!

Bogolito *Bohémisant

Bravant Brouillard Brume Brunâtre…

Banal!

.

Balthazar Baluchon Bidon

Bob Bidouillant Baraque Bancale…

Bizarre!

Biquette Broutant Brownie Brisé…

Bruant *Buibuitant Bêtement…

Bof!

.

Beau Bazar!

.

© Annick 091121 revu le 130622

*Bricotailler: Bricoler à la va-vite

*Bohémiser: vivre de façon fantasque, sans règles 

*Buibuiter: Faire « bui-bui » pour tous les oiseaux

© Renaissance…


Atelier d’écriture Chez Ghislaine (clic sur l’image)

#Atelier 189 du 100622: Mots imposés: Heure, bleu, souci, cessercôtoyer, vivre, éternité, oubli  et/ou Evader, aube, nocturne, silencehumble, embellie, jouvence, ouverture 

.

Renaissance…

.

De l’aube claire à l’heure bleue

Les jours s’écoulent paresseux

Cherche l’oubli dans le silence

Voudrait que cessent ses souffrances

.

S’évader de sa vie nocturne

Ses cauch’mars la rendent taciturne

Tous ses soucis c’est infernal

Elle voudrait vivre vie normale

.

Une embellie lors se fait jour

Un bain d’jouvence pour nouveaux jours

Ouverture sur l’éternité

Qui rend heureux félicité

.

Un sourire une main tendue

Un regard doux sont bienvenus

Côtoyer gens humbles et heureux

Suffit à cette femme de peu

.

Adieu cauch’mars adieu silence

L’oubli sera belle récompense 

Guill’rette la voilà repartie

Pour quelques jours ou pour la vie

© Annick 130622

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est plidesignstendredelicatesse-291216.jpg

© Un soir à l’atelier…


Atelier d’écriture Chez Ghislaine (clic sur l’image)

#Atelier 188 du 300522: Mots imposés: Clamer, nuit, ennemis, gare, mémoire, bougies, années, vaciller et/ou Tableau, exhiber, signe, incruster, encre, exposer, femme, œuvre et/ou un texte avec au moins 5 mots commençants par A

.

Un soir à l’atelier… 

.

Fait presque noir dans l’Atelier

La nuit s’en vient soleil couché

De la bougie flamme vacille

N’y a plus qu’étoiles qui brillent

.

Venus du fond de sa mémoire

Comme des pages d’un vieux grimoire

Les souvenirs de tant d’années

En lui soudain viennent s’incruster

.

À l’encre du cœur Avait peint

Portraits de femme au joli teint

Des tableaux chefs d’œuvre exposés

Qu’ennemis Avaient critiqués

.

Pour eux indécent d’exhiber

De jolies femmes la beauté

N’ont cesser de lui clamer gare

C’est juste un signe mais ne t’égare

.

À l’encre du coeur Avait peint

Au fil de l’eau vie de marins

Voiliers de l’Âge d’or Ancrés

Objets Anciens de l’eau sauvés

.

Artiste mondialement connu

Aquarelles partout reconnues

Amis ennemis se cotoyaient

Mais de tout c’la il s’Amusait

.

La nuit s’étend bougie s’éteint

Devant ses toiles tout lui revient

Les jours soucis les jours bénis

Tous ces moments qui font la vie

.

Peindre pour lui c’est toute sa vie

Que jours soient beaux ou qu’ils soient gris

Espère le faire à l’infini

C’est bonheur de peindre la vie

© Annick 070622

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est paris-arts-290320-060622-1.jpg

© Passé… Présent…


Atelier d’écriture Chez Ghislaine (clic sur l’image)

#Atelier 188 du 300522: Ghislaine nous demande notre ressenti sur cette image

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est passe-present.jpg

.

Passé… Présent… 

.

Derrière la vitre elle est scotchée

Vilaine maladie l’a bloquée.

L’antenne du présent s’est figée

Elle vit dans les brumes du passé.

.

De l’écheveau des souvenirs

Elle soutire plein de petites graines,

Etourderies, moments sourire,

Qui de douceur feront fontaine.

.

Plus de pourquoi, plus de comment.

Elle ressasse les moments d’antan.

De ses noces quelques souvenirs

Refont surface dans un soupir.

.

Tout se confond, tout se mélange.

Ça vient du fond, que c’est étrange!

Mettant un accent circonflexe

Sur une tête dev’nue complexe.

.

Dans son voyage au loin là-bas,

Pas d’vésanie*, pas d’blablabla!

Tel un mousse à la barre du temps,

Aloïs* a tous les talents.

© Annick 010622

*Aloïs: Aloïs Alzheimer, connu pour avoir décrit en 1906 la maladie qui porte son nom

*Vésanie: dérèglement mental, folie

©️ Matinale féérie…


croqueurs

Pour ce défi 266 du lundi 300522 chez les Crôqueurs de MôtsDurgalola propose d’écrire un texte à partir de quelques lignes tirées du livre de Marie Gillet « Aussitôt que la vie ». « Je suis partie de bon matin. J’ai pris ma décision après avoir ouvert les volets et regardé le ciel lisse vaquant simplement à son occupation de l’aube ; laisser la place au jour. L’air était pur et calme. Il allait faire très beau. Rien ne s’opposerait à la lumière. »

.

Matinale féérie…

.

Je me promène en ce matin

Où l’air est pur et temps serein

Sur le sentier des korrigans

Baigné par le soleil levant.

.

Dans les ajoncs et les bruyères

De petites fées glissent en cachette.

Elles ont toutes l’art et la manière

De prendre poudre d’escampette.

.

Entre fleurs sauvages elles s’enfuient

Dans les recoins douc’ment sans bruit.

Elles chantent et dansent, solidaires,

Dans les rayons d’un soleil fier.

.

Au creux des ajoncs quelques fées

Attirent mon regard embrumé.

Sans flétrissure, jeunes beautés,

Elles se prélassent, décontractées.

.

Me voilà ainsi ressourcée,

Pourrai aux enfants raconter,

Vision astrale, histoire de fées,

Dans ma Bretagne rencontrées.
.
© Annick 300522

©️ La vie en bleu…


croqueurs

Pour ce défi 266 du jeudi 260522 chez les Crôqueurs de MôtsDurgalola propose « le bleu »

.
Bleu…
C’est la couleur de l’océan
De jolies petites fleurs des champs
Couleur des yeux de mes enfants
De mes quatre petits enfants
.
Bleu…
C’est la couleur de notre ciel
D’un petit coin de l’arc en ciel
De ces moments au goût de miel
Du O d’Rimbaud belle voyelle
.
Bleu…

C’est la couleur des jours heureux
De l’hortensia si audacieux
Quand papillon s’ouvre peu à peu
Et que la rose vous émeut
.
Bleu…
C’est la couleur sérénité
Des ptits bonheurs à déguster
De la chaleur de l’Amitié
Et de la Vie à partager
.
© Annick 260522

© Héritage…


Atelier d’écriture chez An’Maï et compagnie

(CLIC sur l’image)

#Liste35: (Marie-Lise): Corbeille, arbre, téléphone, lumière, miroir, escalier, sabot, chambre, milieu, blouse

.

Héritage

.

L’escalier en colimaçon

Bien encombré de vieux cartons

Mène à l’étage de cette maison

Héritée d’un cousin breton

.

Lumière éteinte et un air lourd

Porte fermée à double tour

Est-ce une petite chambre isolée

Pièce secrète ou vieux grenier

.

Et une fois la porte forcée

Dans quelque chose se prend les pieds

Une grande corbeille là déposée

Manque simplement d’le faire chuter

.

Dans la corbeille sont entassés

Un miroir doré tout brisé

Un vieux téléphone à cadran

Et des sabots des jours d’antan

.

Et au milieu de ce grenier

Par un gros trou dans le plancher

Venant d’en bas s’est dév’loppé

Un arbre aux branches tortillées

.

Que va-t-il faire de tout c’fatras

De ces vieilleries quel embarras

Pourrait-il des sous en tirer

Dans l’vide-grenier de son quartier

.

Dans quelques jours il reviendra

D’une blouse de gants se munira

Fera le tri dans ces souv’nirs

Pour préparer son avenir.

.

Ne pas oublier d’où l’on vient

Pour avancer vers ses demains

C’est faire un socle où poseront

D’une vie future les fondations

.

©Annick 230522

© Dragon et cerbère Versus chevalier…


Atelier d’écriture Chez Ghislaine (clic sur l’image)

#Atelier 187 du 200522: : Pourfendre, estourbir, forteresse, assaut, lance, envahir, trêve, défendre et/ou Ange cerbère, dragon, farfadet, innocent, volonté, subir, feu et/ou un texte avec au moins 5 mots commençants par V et/ou ressenti sur Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est journal.jpg

.

Dragon et cerbère Versus chevalier..

.

La forteresse est bien gardée

Un  cerbère Veille sur l’entrée

Un dragon Vert pause sérieux

Sur tourelle Vapotant du feu

.

Sur son cheval tel un héros

Freluquet seul lance l’assaut

Pourfend la foule des chevaliers

Estourbissant cinq cavaliers

.

Veut éviter le corps à corps

Volonté chevillée au corps

N’ pas subir Vilaine défaite

Et défendre sa belle Henriette

.

Un farfadet passant par là

À l’oreille lui souffle tout bas

D’Henriette je suis devenu l’ange

De ses ennuis moi je m’arrange

.

Inutile d’envahir les lieux

Une trêve c’est sûr serait le mieux

Tu resterais l’homme innocent

Son doux amour son bel amant

.

Réveil alors se fait entendre

Et Freluquet peut se détendre

Ouvre les yeux la nuit s’achève

Oui tout cela n’était qu’un rêve

.

Henriette est là à ses côtés

Dormant tranquille l’air reposée

Un nouveau jour s’annonce heureux

À deux à trois c’est merveilleux

.

Journal intime Verra ses pages

Remplies ce jour de Vraies images

De chevaliers de forteresses

Et de sa si jolie princesse

 .

© Annick 220522

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 22519638_10156796640753128_3473040988338782268_n.jpg