©️ Ô douleur! Ô désespoir! Ô PR ennemie!…


croqueurs

Pour ce défi 230 chez les Croqueurs de Môts

Fanfan nous propose de compléter le texte à trous (la tirade de Don Diègue dans le Cid de Corneille)
par des mots de notre choix pour changer ce texte

Voici pour moi: 

Ô douleur! Ô désespoir! Ô PR ennemie!
.

Ô douleur ! Ô désespoir ! Ô PR ennemie !
N’ai-je donc tant vécu que pour cette souffrance ?
Et ne suis-je touchée dans les travaux quotidiens
Que pour subir en un jour ordinaire tant de désagréments ?
Mon bras, qu’avec envie toute la gente admire,
Mon pouce, qui tant de fois a montré cette ardeur
Tant de fois affermi le travail du tendon
Trahit donc ma volonté et ne fait rien pour moi ?
Ô triste souvenir de ma vie passée !
Bonheur de tant de jours en un jour effacé !
Nouvelle ambiance fatale à mon bonheur !
Précipice élevé d’où tombe mon envie !
Faut-il de votre faute voir triompher le mal
Et partir sans vengeance, ou vivre dans la résignation ?
PR sois de mon quotidien à présent une absente:
Ce haut désir n’admet point un retour sans cesse ;
Et ton jaloux sourire, par cet élan insigne,
Malgré le choix du coeur, m’en a su rendre hostile.
Et toi, de mes exploits contrarié instrument,
Mais d’une main tout de froid inutile ornement,
Fer, jadis tant à craindre, et qui, dans cette vie
M’as servi de courage et non pas d’repoussoir
Va, quitte désormais le terrain de ma main,
Passe, pour me soulager, en d’autres mains.
© Annick

PR: Polyarthrite Rhumatoïde dont je souffre depuis de longues années, les mains étant le plus touchées

 

copyright

©️ Ana et l’ara …


Atelier d’écriture chez Maridan « Les mots de Montpellier »

#Atelier 22 – 2019 – 1er sujet

Anh propose d’écrire un texte cohérent avec les 16 palindromes  suivants: été – gag – tôt – ana – ses – ara – non – bob – sus – ère – ici – sas – sis – serres – essayasse – ressasser

Ana et l’ara
.
Printemps s’achève, s’en vient l’été
Et Ana rêve d’jolies virées.
Bob sur la tête et tôt matin,
Elle aime aller par les chemins.
.
Ses amies suivent parfois, c’est vrai.
Sus à l’ara, c’est leur projet!
Sis dans une aire très limitée,
Chaque fois les nargue, cet effronté.
.
Chaque fois qu’Ana se promène,
C’est comme un gag d’humour raté.
Bien qu’elle essayasse d’l’attraper,
L’ara s’échappe d’façon soudaine.
.
Au lieu d’ressasser ses échecs
Et pour n’pas tomber sur un bec,
Ana alors cogite un plan
À l’ère des rêves, probablement.
.
Un sas de temps très limité
Va lui permettre d’réaliser,
Dans les serres d’un jardin ami,
Un traquenard pour l’insoumis.
.
Non mais ici! faut pas rêver!
Ana n’s’en laiss’ra pas compter!
C’n’est pas un ara malicieux
Qui l’aura, sûr, même just’ un peu!

© Annick

15012020
CopyrightDepôt 00045136

©️ Un voyage…Heureux…


Atelier d’écriture chez Ghislaine

#Atelier 109 du 10 01 2020
Mots imposés: Voyage, habiter, tissu, verdure, cacher, partir, venir, être
Ou: un texte avec le plus possible de mots commençants
par H

 .

Un voyageHeureux…
.
Henriette Habite les Hauts de France.
Habituellement Hait les vacances.
Not’ Freluquet, Habile en diable,
Veut tout changer, c’est indéniable !
.
Habilement, l’est Haïssable,
Dans un tissu d’mensonges louables,
Va lui promettre monts et merveilles,
De la verdure, des jours soleil.
.
N’veut rien cacher pour son bien-être.
Lors, Haïti… Hawaï… peut-être…
Partir… surfer… nager… plonger
En Harmonie, la f’rait rêver.
.
Henriette s’méfie, voudrait y croire,
Aimerait dire oui, pleine d’espoir.
Mais v’nir ainsi la bousculer…
Pas l’Habitude… elle est gênée…
.
Heureusement l’est très Humain.
Not’ Freluquet en est certain,
Sans être Horrible, il arriv’ra
À la convaincre, elle partira.
.
Ce s’ront alors moments bonheur,
Sorties… balades… tout en douceur…
Tous deux vivront en Harmonie
Sur chaque jour, belle la vie !
© Annick
140120
CopyrightDepôt 00045136
 

D’après le Tuto de Violine « Voyager »

http://violinegraphisme.eklablog.net/voyager-a144823170

©️ Bonne et heureuse année…..


Bonne année!

.

A tous je viens souhaiter
Une vraie douce année
Vers ceux que vous aimez
Vont aussi mes pensées
.
Une année de Bonheur
Et ses moments Douceur
Une année en couleurs
Pour chacune de ses heures
.
Partageant les douleurs
Les souffrances du Coeur
Petits ou grands soucis
Avec vous Mes Ami(e)s
.
Une année d’Amitié
Et d’Amour partagé
Nous tenant par la main
Vers de beaux lendemains
© Annick
CopyrightDepôt 00045136
Bisoussss Doux

©️ Joyeux Noël…..


Joyeux Noël!

.
À vous je veux souhaiter
Pour cette belle journée
Un DOUX JOYEUX NOEL
Une fin d’année bien belle

.
À vous je veux donner
Une Fleur D’Amitié
Embaumant la Douceur
Remplie de p’tits Bonheurs

.
Que s’enfuient les douleurs
Que s’assèchent les pleurs
Qu’un tendre et doux Bonheur
Envahisse vos Coeurs

.
Pour vous mes Doux Ami(e)s
Un beau moment de Vie
Et pour vous entourer
Tous Ceux que Vous Aimez

©Annick

241219
CopyrightDepôt 00045136
 

©️ Les mots…..


Atelier d’écriture chez « La Plume d’Evy »

evy

#Défi 242 du 01 12 19 au 08 12 19

« Les mots »:

tendre – anodin – courir – bizarre – puissant – liberté – dresse – pavane – écrire – frisson

Les mots…
.

Les mots sont tendres ou anodins
Ils sont douceur ou baratin
Les mots se cachent et font courir
Ils sont bizarres ou font sourire
.
Les mots se donnent
Ou s’abandonnent.
Les mots s’échangent
Ou vous démangent

.

Ils sont puissants, pris d’liberté,
Donnent le frisson ou font rêver
Ils se déversent ils se répandent
Ils nous boul’versent ils nous suspendent
.
Ils se pavanent
Et ils se dressent
Donnent la banane
S’étirent sans stress !
.
. Ils crient l’amour ou la douleur,
Ils disent haine ou bien bonheur
Ils sont la vie ils sont la joie
Me donnent vie et font ma joie

© Annick
 181219

©️ Peurs…


croqueurs

Pour ce défi 228 chez les Croqueurs de Môts

Colette nous propose en toute simplicité le thème suivant :
– Le courage
– La peur
Pour les jeudis poésie des 5 et 12 décembre,
dans l’ordre que vous souhaitez ou libre bien entendu ;
poème personnel, choix de poème, haïkus, acrostiche, citations etc…

Voici pour moi: 

Peurs
.
J’ai peur pour qui?
J’ai peur pour quoi?
Peur des soucis?
Ou d’je n’ sais quoi?
.
Peur qui me suit
Qui me trahit
Peur qui m’ennuie
Qui me défie
.
Peur qui me hante
Qui me tourmente
Peur qui serpente
Qui m’épouvante
.
C’est peur horreur
Ou peur moteur
C’est peur douleur
Ou peur docteur
.
Peur qui m’agite
Et qui m’invite
Peur qui m’incite
Et qui m’excite
.
Peur qui m’aiguille
Qui me titille
Peur qui m’outille
Qui m’émoustille
.
J’ai peur de qui?
J’ai peur de quoi?
Peur de la vie?
Ou peur de moi?


© Annick

Texte écrit lors d’un concours d’écriture chez Moi-Même MIrene Colaço en décembre 2011.

copyright

©️Le train de la vie


croqueurs

Pour ce défi 228 chez les Croqueurs de Môts

Colette nous propose en toute simplicité le thème suivant :

Le quotidien.

À partir de cette citation :

« Le train quotidien va bientôt dérailler,

qui veut rester dedans n’a qu’a bien s’accrocher. »

Robert de Houx

 

Voici pour moi un beau texte de Jean D’Ormesson

Le train de ma vie

« À la naissance, on monte dans le train et on rencontre nos parents.

Et on croit qu’ils voyageront toujours avec nous.

Pourtant, à une station, nos parents descendront du train, nous laissant seuls continuer le voyage…

Au fur et à mesure que le temps passe, d’autres personnes montent dans le train.

Et elles seront importantes : notre fratrie, nos amis, nos enfants, même l’amour de notre vie.

Beaucoup démissionneront (même éventuellement l’amour de notre vie), et laisseront un vide plus ou moins grand.

D’autres seront si discrets qu’on ne réalisera pas qu’ils ont quitté leurs sièges.

Ce voyage en train sera plein de joies, de peines, d’attentes, de bonjours, d’aurevoirs et d’adieux.

Le succès est d’avoir de bonnes relations avec tous les passagers pourvu qu’on donne le meilleur de nous-mêmes.

On ne sait pas à quelle station nous descendrons, donc vivons heureux, aimons et pardonnons.

Il est important de le faire car lorsque nous descendrons du train, nous ne devrons laisser que de beaux souvenirs à ceux qui continueront leur voyage.

Soyons heureux avec ce que nous avons et remercions le ciel de ce voyage fantastique.

Aussi, merci d’être un des passagers de mon train.

Et si je dois descendre à la prochaine station, je suis content d’avoir fait un bout de chemin avec vous. 

Je veux dire à chaque personne qui lira ce texte que je vous remercie d’être dans ma vie et de voyager dans mon train. »

 

copyright

©️ Leçon de vie…


Défi 228 Chez les Croqueurs de mots

croqueurs

Colette nous propose en toute simplicité le thème suivant :

– Le courage

– La peur

Pour les  jeudis poésie des 5 et 12 décembre, 

dans l’ordre que vous souhaitez ou libre bien entendu ;

poème personnel, choix de poème, haïkus, acrostiche, citations etc…

.

Voici pour moi: 

Leçon de vie…

.

Un p’tit bout d’chou

Qui court partout,

Un tout p’tit gars

Sur son mat’las

 .

Une p’tite minette

Très très coquette

Ses drôles de couettes

Ses p’tites fossettes

Tous ces enfants

Vraiment touchants

Vivent leurs tourments

Comme des très grands

Ils sont soucieux

Très courageux

Bien malheureux

Et trop sérieux

Un début d’vie

Bien mal parti

Et des soucis

A l’infini

 .

Quelle leçon d’vie

Tous ces petits

Lancent à l’envi

En vrai défi

Soyez vivants

Toujours charmants

La vie se prend

A chaque tournant

Profitez-en

Vivez à fond

C’est tonifiant

Et tellement bon

Ayez sourire

Pratiquez rire

Vivez surtout

Pour être vous

 .

© Annick

J’ai écrit ce texte en février 2002

 Lors de mes traitements (cancer du sein)

à L’IGR(Institut Gustave Roussy)

J’avais rencontré deux enfants 

deux p’tits bouts de 4-6 ans

qui m’avaient beaucoup touchée.

J’avais posé ces mots pour eux

©Annick

051219

« All you need is love » by me 

copyright

©️ La jungle des mots…


Défi 227 Chez les Croqueurs de mots

croqueurs

Lénaïg  nous propose:

Les jeudis poétiques des 21 et 28 novembre :
la magie des livres,
l’apprentissage de la lecture,
dans l’ordre que l’on voudra,
poèmes personnels ou choisis.
Thème libre si l’on préfère

.

Voici pour moi 

.

La jungle des mots…

Dans la jungle du dictionnaire
Comme dans une jarre pleine de mots
Je plonge parfois pour prendre l’air
Et m’imprégner de mots nouveaux

.

Un jour d’janvier juste comme un jeu
M’étais fait joie femme de peu
De mélanger trier poser
Mes jérémiades de côté

.

Et sur les rimes depuis me lance
Avec envie pose une ambiance
Je me délecte mes idées dansent
Pour un poème tout en nuances

.

Dans la jungle du dictionnaire
Ou dans les pages d’un syllabaire
Depuis toute jeune je me promène
Les mots ne laissent jamais indemne

©Annick

281119

« La magie de la lecture » by me 

copyright