Archives de Catégorie: Ateliers d’écriture

© Tautogramme… mots en C…


.

Atelier d’écriture Chez Ghislaine (clic sur l’image)

#Atelier190 du 200622: Texte avec des mots commençant par « C »

.

Crokette Cahouette..

.

Crokette Cahouète Cherchent Comment

Cahin-Caha Crapahuter

Chahuter Cool Câlinement

Cabrioler Caracoler

.

Cahouète Compulse Copie Codée

Crokette Consulte Cahier Chargé

Consignes Codées Consignes Cachées

Catastrophique Calamité

.

Conversation Conciliabule

Cachotterie Calculatrice

Connivence Carrément Calée

Camarades Courent Collées Collées

.

Caracolant Cabriolant

Crapahutant Clopin-Clopant

Crokette Cahouète Canailles Coquines

Chantent Charmeuses Calmement

.

© Annick 240622

© Tautogramme en B… Bidouillage…


.

Atelier d’écriture Chez Ghislaine (clic sur l’image)

#Atelier189 du 100622: Mots commençant par B

.

Bidouillage

.

Bébé Balbutiant Borborygmes…

Blandine Buvant Breuvage Brunâtre

Beurk! 

Belles Bacchantes Broussailleuses

Basile Brocardant Beau Benêt

Balivernes!

.

Bébert Brisefer *Bricotaillant...

Bûch’ron Bravache Brisant Bouleau

Bêtises!

Bogolito *Bohémisant

Bravant Brouillard Brume Brunâtre…

Banal!

.

Balthazar Baluchon Bidon

Bob Bidouillant Baraque Bancale…

Bizarre!

Biquette Broutant Brownie Brisé…

Bruant *Buibuitant Bêtement…

Bof!

.

Beau Bazar!

.

© Annick 091121 revu le 130622

*Bricotailler: Bricoler à la va-vite

*Bohémiser: vivre de façon fantasque, sans règles 

*Buibuiter: Faire « bui-bui » pour tous les oiseaux

© Renaissance…


Atelier d’écriture Chez Ghislaine (clic sur l’image)

#Atelier 189 du 100622: Mots imposés: Heure, bleu, souci, cessercôtoyer, vivre, éternité, oubli  et/ou Evader, aube, nocturne, silencehumble, embellie, jouvence, ouverture 

.

Renaissance…

.

De l’aube claire à l’heure bleue

Les jours s’écoulent paresseux

Cherche l’oubli dans le silence

Voudrait que cessent ses souffrances

.

S’évader de sa vie nocturne

Ses cauch’mars la rendent taciturne

Tous ses soucis c’est infernal

Elle voudrait vivre vie normale

.

Une embellie lors se fait jour

Un bain d’jouvence pour nouveaux jours

Ouverture sur l’éternité

Qui rend heureux félicité

.

Un sourire une main tendue

Un regard doux sont bienvenus

Côtoyer gens humbles et heureux

Suffit à cette femme de peu

.

Adieu cauch’mars adieu silence

L’oubli sera belle récompense 

Guill’rette la voilà repartie

Pour quelques jours ou pour la vie

© Annick 130622

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est plidesignstendredelicatesse-291216.jpg

© Un soir à l’atelier…


Atelier d’écriture Chez Ghislaine (clic sur l’image)

#Atelier 188 du 300522: Mots imposés: Clamer, nuit, ennemis, gare, mémoire, bougies, années, vaciller et/ou Tableau, exhiber, signe, incruster, encre, exposer, femme, œuvre et/ou un texte avec au moins 5 mots commençants par A

.

Un soir à l’atelier… 

.

Fait presque noir dans l’Atelier

La nuit s’en vient soleil couché

De la bougie flamme vacille

N’y a plus qu’étoiles qui brillent

.

Venus du fond de sa mémoire

Comme des pages d’un vieux grimoire

Les souvenirs de tant d’années

En lui soudain viennent s’incruster

.

À l’encre du cœur Avait peint

Portraits de femme au joli teint

Des tableaux chefs d’œuvre exposés

Qu’ennemis Avaient critiqués

.

Pour eux indécent d’exhiber

De jolies femmes la beauté

N’ont cesser de lui clamer gare

C’est juste un signe mais ne t’égare

.

À l’encre du coeur Avait peint

Au fil de l’eau vie de marins

Voiliers de l’Âge d’or Ancrés

Objets Anciens de l’eau sauvés

.

Artiste mondialement connu

Aquarelles partout reconnues

Amis ennemis se cotoyaient

Mais de tout c’la il s’Amusait

.

La nuit s’étend bougie s’éteint

Devant ses toiles tout lui revient

Les jours soucis les jours bénis

Tous ces moments qui font la vie

.

Peindre pour lui c’est toute sa vie

Que jours soient beaux ou qu’ils soient gris

Espère le faire à l’infini

C’est bonheur de peindre la vie

© Annick 070622

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est paris-arts-290320-060622-1.jpg

© Passé… Présent…


Atelier d’écriture Chez Ghislaine (clic sur l’image)

#Atelier 188 du 300522: Ghislaine nous demande notre ressenti sur cette image

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est passe-present.jpg

.

Passé… Présent… 

.

Derrière la vitre elle est scotchée

Vilaine maladie l’a bloquée.

L’antenne du présent s’est figée

Elle vit dans les brumes du passé.

.

De l’écheveau des souvenirs

Elle soutire plein de petites graines,

Etourderies, moments sourire,

Qui de douceur feront fontaine.

.

Plus de pourquoi, plus de comment.

Elle ressasse les moments d’antan.

De ses noces quelques souvenirs

Refont surface dans un soupir.

.

Tout se confond, tout se mélange.

Ça vient du fond, que c’est étrange!

Mettant un accent circonflexe

Sur une tête dev’nue complexe.

.

Dans son voyage au loin là-bas,

Pas d’vésanie*, pas d’blablabla!

Tel un mousse à la barre du temps,

Aloïs* a tous les talents.

© Annick 010622

*Aloïs: Aloïs Alzheimer, connu pour avoir décrit en 1906 la maladie qui porte son nom

*Vésanie: dérèglement mental, folie

©️ Matinale féérie…


croqueurs

Pour ce défi 266 du lundi 300522 chez les Crôqueurs de MôtsDurgalola propose d’écrire un texte à partir de quelques lignes tirées du livre de Marie Gillet « Aussitôt que la vie ». « Je suis partie de bon matin. J’ai pris ma décision après avoir ouvert les volets et regardé le ciel lisse vaquant simplement à son occupation de l’aube ; laisser la place au jour. L’air était pur et calme. Il allait faire très beau. Rien ne s’opposerait à la lumière. »

.

Matinale féérie…

.

Je me promène en ce matin

Où l’air est pur et temps serein

Sur le sentier des korrigans

Baigné par le soleil levant.

.

Dans les ajoncs et les bruyères

De petites fées glissent en cachette.

Elles ont toutes l’art et la manière

De prendre poudre d’escampette.

.

Entre fleurs sauvages elles s’enfuient

Dans les recoins douc’ment sans bruit.

Elles chantent et dansent, solidaires,

Dans les rayons d’un soleil fier.

.

Au creux des ajoncs quelques fées

Attirent mon regard embrumé.

Sans flétrissure, jeunes beautés,

Elles se prélassent, décontractées.

.

Me voilà ainsi ressourcée,

Pourrai aux enfants raconter,

Vision astrale, histoire de fées,

Dans ma Bretagne rencontrées.
.
© Annick 300522

©️ La vie en bleu…


croqueurs

Pour ce défi 266 du jeudi 260522 chez les Crôqueurs de MôtsDurgalola propose « le bleu »

.
Bleu…
C’est la couleur de l’océan
De jolies petites fleurs des champs
Couleur des yeux de mes enfants
De mes quatre petits enfants
.
Bleu…
C’est la couleur de notre ciel
D’un petit coin de l’arc en ciel
De ces moments au goût de miel
Du O d’Rimbaud belle voyelle
.
Bleu…

C’est la couleur des jours heureux
De l’hortensia si audacieux
Quand papillon s’ouvre peu à peu
Et que la rose vous émeut
.
Bleu…
C’est la couleur sérénité
Des ptits bonheurs à déguster
De la chaleur de l’Amitié
Et de la Vie à partager
.
© Annick 260522

© Héritage…


Atelier d’écriture chez An’Maï et compagnie

(CLIC sur l’image)

#Liste35: (Marie-Lise): Corbeille, arbre, téléphone, lumière, miroir, escalier, sabot, chambre, milieu, blouse

.

Héritage

.

L’escalier en colimaçon

Bien encombré de vieux cartons

Mène à l’étage de cette maison

Héritée d’un cousin breton

.

Lumière éteinte et un air lourd

Porte fermée à double tour

Est-ce une petite chambre isolée

Pièce secrète ou vieux grenier

.

Et une fois la porte forcée

Dans quelque chose se prend les pieds

Une grande corbeille là déposée

Manque simplement d’le faire chuter

.

Dans la corbeille sont entassés

Un miroir doré tout brisé

Un vieux téléphone à cadran

Et des sabots des jours d’antan

.

Et au milieu de ce grenier

Par un gros trou dans le plancher

Venant d’en bas s’est dév’loppé

Un arbre aux branches tortillées

.

Que va-t-il faire de tout c’fatras

De ces vieilleries quel embarras

Pourrait-il des sous en tirer

Dans l’vide-grenier de son quartier

.

Dans quelques jours il reviendra

D’une blouse de gants se munira

Fera le tri dans ces souv’nirs

Pour préparer son avenir.

.

Ne pas oublier d’où l’on vient

Pour avancer vers ses demains

C’est faire un socle où poseront

D’une vie future les fondations

.

©Annick 230522

© Dragon et cerbère Versus chevalier…


Atelier d’écriture Chez Ghislaine (clic sur l’image)

#Atelier 187 du 200522: : Pourfendre, estourbir, forteresse, assaut, lance, envahir, trêve, défendre et/ou Ange cerbère, dragon, farfadet, innocent, volonté, subir, feu et/ou un texte avec au moins 5 mots commençants par V et/ou ressenti sur Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est journal.jpg

.

Dragon et cerbère Versus chevalier..

.

La forteresse est bien gardée

Un  cerbère Veille sur l’entrée

Un dragon Vert pause sérieux

Sur tourelle Vapotant du feu

.

Sur son cheval tel un héros

Freluquet seul lance l’assaut

Pourfend la foule des chevaliers

Estourbissant cinq cavaliers

.

Veut éviter le corps à corps

Volonté chevillée au corps

N’ pas subir Vilaine défaite

Et défendre sa belle Henriette

.

Un farfadet passant par là

À l’oreille lui souffle tout bas

D’Henriette je suis devenu l’ange

De ses ennuis moi je m’arrange

.

Inutile d’envahir les lieux

Une trêve c’est sûr serait le mieux

Tu resterais l’homme innocent

Son doux amour son bel amant

.

Réveil alors se fait entendre

Et Freluquet peut se détendre

Ouvre les yeux la nuit s’achève

Oui tout cela n’était qu’un rêve

.

Henriette est là à ses côtés

Dormant tranquille l’air reposée

Un nouveau jour s’annonce heureux

À deux à trois c’est merveilleux

.

Journal intime Verra ses pages

Remplies ce jour de Vraies images

De chevaliers de forteresses

Et de sa si jolie princesse

 .

© Annick 220522

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 22519638_10156796640753128_3473040988338782268_n.jpg

© Un drôle de zigomar…


Atelier d’écriture chez Maridan « Les mots de Montpellier »

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est les-mots-de-montpellier-3.jpg

#Atelier 9 2022 – sujet 3 chez Maridan « Les mots de Montpellier ». Ecrire un texte avec l’épiphore de notre choix (répétition d’un mot ou d’un groupe de mots en fin de phrase ou de paragraphe).

Pour moi ce sera un texte fait d’expressions de nos grand-mères pas totalement tombées en désuétude.

Mon épiphore: « Avec ta tête de six pieds d’long« 

.

Un drôle de zigomar…

.

T’monte surtout pas le bourrichon

T’es fagoté comme l’as de pique

T’f’ras tourner personne en bourrique

Avec ta tête de six pieds d’long

.

En plus bourré comme un Ptit Lu

Pour aller faire les commissions

Rien n’sert d’péter plus haut qu’ton cul

Avec ta tête de six pieds d’long

.

Là tu files un mauvais coton

Tu brûles chandelle par les deux bouts

Tu n’risques pas de voir le loup

Avec ta tête de six pieds d’long

.

Tu f’rais mieux d’te t’nir à carreaux

De n’plus travailler du chapeau

Sinon ça va t’coûter bonbon

Avec ta tête de six pieds d’long

.

© Annick 180522

haiku-ecrire-090415