Archives de Catégorie: Divertissement

© Du cousu main…


Défi 223 – Jeudi en poésie 19 septembre chez

  petit-vieiux-petite-vieille_cs9q9dlrndehr1ntv9vpewty4ha300x251

Pour ce jeudi poésie, Jeanne Fadosi nous demande d’écrire un poème, écrire en prose
ou en vers sur ou à partir d’une partie visible de la tête
(oreille, front, menton, bouche, joue, cheveux ou crâne si chauve …)
ou d’une autre partie du corps humain (la main, le pied, le coude ou le genou, le nez ou l’épaule …)
avec prudence* et la décence joyeuse coutumière des croqueurs de mots.

Voilà pour moi, retour sur les mains:

Du cousu main…
.
Devant une feuille et les mains vides,
Sans une idée mais bien lucide,
Faut pas avoir d’poil dans la main
Pour faire un texte clé en main.
.
La main heureuse, se prendre en main,
Just’ à la pâte mettre la main
Et les mains libres, sans un coup de main,
Jusqu’à la fin garder la main.
.
La main dans l’sac faut attraper
Des lettres, des mots, éparpillés,
A main levée les bien poser,
Atouts en main, les arranger.
.
Sont bien tombés dans de bonnes mains
C’est sûr n’avons pas deux mains gauches
Lors doucement se faire la main
Avec ces mots à portée d’main
.
Final’ment en un tour de main
Prendre son courage à deux mains
Faire un texte sans passer la main
Et en faire don, l’coeur sur la main.

©️ Annick

Texte du 040409 Revu et corrigé le 190919

Photo perso (La vie d’mes mots)

Publicités

© Au pied de la lettre…


Défi 223 – Lundi 16 septembre chez

  petit-vieiux-petite-vieille_cs9q9dlrndehr1ntv9vpewty4ha300x251

Pour ce lundi, Jeanne Fadosi nous demande d’écrire un poème, écrire en prose
ou en vers sur ou à partir d’une partie visible de la tête
(oreille, front, menton, bouche, joue, cheveux ou crâne si chauve …)
ou d’une autre partie du corps humain (la main, le pied, le coude ou le genou, le nez ou l’épaule …)
avec prudence* et la décence joyeuse coutumière des croqueurs de mots.

Voilà pour moi.. après la main, je joue avec le pied, au propre et au figuré 😉 

Au pied de la lettre…

.
Sur la pointe des pieds
Ce matin m’suis levée
Et puis d’un pied léger
Partie pour la journée.
.
Dans le même sabot
N’ayant pas les deux pieds
Et n’sachant pas vraiment
Là sur quel pied danser,
.
J’ai mis un pied devant l’autre
Et puis recommencé,
Sans m’emmêler les pieds
Fait ces pas qui sont nôtres.
.
Ai-je le pied marin?
Ou les deux pieds sur terre?
Vais-je sauter à pieds joints
Là dans mon pied à terre?
.
Et comme de perdre pied
Non je n’ai pas envie,
Alors j’pars du bon pied
Pour un jour tout joli.
.
Puis de la tête aux pieds,
M’suis vêtue tout léger,
Pour de pied ferme aller
Te faire un ptit pied d’nez.
.
Donner un coup de pied
A c’qui te casse les pieds,
Te revoir vite sur pieds,
T’offrir ces vers à pieds
.
J’f’rai des mains et des pieds
Pour une belle amitié.
Qu’elle ait bon œil bon pied
Tout au long de l’année!
©️ Annick

160919

Image trouvée sur le nt

© D… comme Doigt


Défi 223 – Jeudi en poésie 12 septembre chez

  petit-vieiux-petite-vieille_cs9q9dlrndehr1ntv9vpewty4ha300x251

Pour ce jeudi poésie, Jeanne Fadosi nous demande d’écrire un poème, écrire en prose
ou en vers sur ou à partir d’une partie visible de la tête
(oreille, front, menton, bouche, joue, cheveux ou crâne si chauve …)
ou d’une autre partie du corps humain (la main, le pied, le coude ou le genou, le nez ou l’épaule …)
avec prudence* et la décence joyeuse coutumière des croqueurs de mots.

Voilà pour moi:

D…comme Doigt

Oui j’en ai cinq sur une main

Une main Cinq doigts… Voilà les miens

Le pouce l’index veulent faire pince

Et le majeur s’la joue grand prince

Quand l’annulaire porte mes bagues

L’auriculaire s’éloigne…vague

©️ Annick

120919

Ma main… 

©️ Du rêve à la réalité …


Atelier d’écriture chez Maridan « Les mots de Montpellier »

ICI

#Atelier 15 – 2019 – 3e sujet 
Ronde des mots: antarctique – autisme – chevillée – dégradation – profil – emblématique – crucial – réseau – classification – esprit

Suite de « Un rêve fou… »   ICI

.
Du rêve à la réalité…
.
Un p’tit caillou, malin comme tout,
N’s’interdit rien, l’est un peu fou.
Veut tout oser, ne rien lâcher
Et le monde entier visiter.
.
Ainsi bien calé dans la poche
De son ami, un p’tit Gavroche,
P’tit caillou fou, libre d’esprit,
Fera route avec lui, ravi.
.
Gavroche n’a pas trouvé d’princesse,
Aucun profil, même de déesse,
Sur les réseaux ne l’a touché.
Lors, vers l’antarctique s’est lancé.
.
Volonté chevillée au corps,
Crucial pour lui, dans ce décor,
D’faire part de la dégradation,
Du changement d’classification.
.
Comme pour l’autisme, autre combat,
Il ne baissera jamais les bras,
Porte-parole dithyrambique
De ces sujets emblématiques. 
.
La planète souffre de plus en plus,
Gavroche et d’autres n’en peuvent plus,
Se donnent à fond, nous interpellent.
A nous de suivre leurs appels.
.
A nous d’changer d’comportement.
A chacun de faire autrement.
« La Terre n’nous vient pas d’nos parents
Elle appartient à nos enfants »
.
© Annick  030719

« Nous n’héritons pas la Terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants. » Saint-Exupéry

© Un perroquet tout bleu …


Défi 222 – Jeudi en poésie 13 juin chez

  petit-vieiux-petite-vieille_cs9q9dlrndehr1ntv9vpewty4ha300x251

Nommée à la barre cette quinzaine par les soins de Dômi, Asfree nous demande d’écrire un poème à la manière de Robert Desnos « La fourmi ».

« Une fourmi de dix-huit mètres
Avec un chapeau sur la tête
Ça n’existe pas, ça n’existe pas

Une fourmi traînant un char
Plein de pingouins et de canards
Ça n’existe pas, ça n’existe pas

Une fourmi parlant français
Parlant latin et javanais
Ça n’existe pas, ça n’existe pas
Et pourquoi… pourquoi pas »

Voilà pour moi:

Un perroquet tout bleu
Naviguant comme il peut
Ça n’existe pas
Ça n’existe pas
.
Une mouette volant
Au perroquet parlant
Ça n’existe pas
Ça n’existe pas
.
Un perroquet volant
Une mouette parlant
Ça n’existe pas ça n’existe pas
Et pourquoi… pourquoi pas

©️ Annick

130619

Photo Perso + Kit « Sea side » by MLDesign

©️ Bouteille à la mer …


Atelier d’écriture chez Maridan « Les mots de Montpellier »

ICI

#Atelier 14 – 2019 – 2e sujet 
Maridan nous demande d’écrire une histoire avec les mots: perles – soupir – bouteille – table – savoir – devenir – avancer – courir – destinée – avenue

Bouteille à la mer… 

.
Sur son bureau restent posés
Quelques devoirs à corriger
Dans le dernier elle vient d’trouver
Jolies perles à éliminer
.
Elle jette chacune sur un papier
Qu’elle va soigneusement plier
Et, dans un soupir, enfermer
Dans une bouteille en verre fumé
.
Déjà trois sont bien alignées
Sur la table juste à côté
Perles d’un savoir illusoire
Pour un dev’nir aléatoire
.
Elle continue son avancée
Sans courir, vers sa destinée
Son métier est une vraie passion
Et de vivre sa vraie raison
.
L’amour des enfants et des mots
L’envie d’partager ses savoirs
De les offrir comme un cadeau
À tous ces jeunes, d’elle miroir
.
Sur l’avenue qui s’ouvre à eux
Ces perles ne sont que ptits cailloux
Qu’elle jette en mer c’est délicieux
Pour les protéger just’ au mieux

.
© Annick

100619

©️ SymphEAUnie marine …


Atelier d’écriture chez Maridan « Les mots de Montpellier »

ICI

#Atelier 14 – 2019 – 3e sujet 
Maridan nous demande d’écrire une histoire à partir d’une photo.

Ici: Photo montage de Maïlo 

SymphEAUnie marine…

.

Sur les touches de mon clavier
Quelques notes j’ai déposé
Des notes claires comme les koshi
Qui viennent enchanter douce nuit
.
Des notes fortes hautes en couleur
Qui d’l’océan offrent senteurs
Des notes fraîches toute fleuries
Qui fleurent bon moments de vie
.
Des notes gaies qui font chanter
Sourires et rires à partager
Des notes claires et parfumées
Câlines et tendres comme un baiser
.
Des notes douces qui vous caressent
Et vous font fondre de tendresse
Des notes douces comme du velours
Qui vous enveloppent d’amourSur
.
De ces notes en ai fait grand-voile
Pour accrocher aux yeux étoiles
Pour naviguer just’ simplement
Qu’on soit petit ou qu’on soit grand
.
Faire valser jours sur l’océan
Pour conjurer les incidents
Et godiller musique rythmant
En harmonie sur chaque instant
.
SymphEAUnie qui par tous les temps
S’en va zigzague monte et descend
Suit la marée même jours de pluie
Et fait si beau chemin de vie

© Annick

090619
CopyrightDepôt 00045136

©️ « Et tu trouveras le trésor qui est en toi » …


Atelier d’écriture chez Maridan « Les mots de Montpellier »

ICI

#Atelier 14 – 2019 – 4e sujet
Maridan nous demande d’écrire une histoire avec 21 titres de livres proposés par les membres (en bleu)

Auxquels  j’ai ajouté  2 titres perso:

Une évidence (Agnès Martin-Lugand)

Comme disait ma grand-mère (Sylvie Brunet)

Et tu trouveras le trésor qui est en toi…

.

William le cœur sur la main
N’veut pas d’collier d’larmes pour Adeline
Elle attend un heureux évènement
Alors il est grand temps de rallumer les étoiles

.

De fuir sa vie-voyage en enfer
Invitée, partir un été à Pont Aven
Ou sur la route de Madison
Là où les oiseaux se cachent pour mourir

.

Elle avait lu les mémoires d’Hadrien,
Germinal, au bonheur des dames.
Dans les vestiges du jour elle hésitait
C’était une évidence

.

Et prise d’un désir trop infâme
Elle préféra fuir vers la cité des anges
Vêtue de ses multiples splendeurs
Comme disait ma grand-mère

.

Insoutenable légèreté de l’être
Le cœur est un chasseur solitaire
La fille en papier s’en fut
Autant en emporte le vent

© Annick

080619
CopyrightDepôt 00045136

© Belle Lettre…oui… mais laquelle? …


Défi 222 – Jeudi en poésie 6 juin chez

  petit-vieiux-petite-vieille_cs9q9dlrndehr1ntv9vpewty4ha300x251

Nommée à la barre cette quinzaine par les soins de Dômi, Asfree nous dit que nous pouvons mettre à l’honneur la lettre que nous voulons pour le premier jeudi en poésie, ou reprendre le poème qu’elle a publié ici avec la lettre de notre choix.

Une lettre… oui… mais laquelle? … 


S’en vient le A pour Avancer
Ou bien le B qui dit Bye-bye
À certain C qui D Devance.
E n’est pas loin, sans barre fait F.
Le G douc’ment se fait Gourmand
Et quand H passe… Humilité…
I l’était une fois oui mais voilà
J n’est pas loin mais n’fait que Jouer
Un K sans L jamais ne s’M
Alors N met un p’tit peu d’O
PQR… seuls… S bien normal ?
T là, le U? V s’enfuit Vite
Et WXYZou !

Y’a les consonnes et les voyelles
Y’a les muettes qui s’donnent des ailes
Y’a celles qui sont accentuées
Ou qui s’retrouvent apostrophées

Ah! les Lettres…

On les assemble on les mélange
Les enjolive les « majuscule »
Sur jolie feuille on les arrange
Sans que jamais ne se bousculent

On fait chanson on fait poème
Ou simplement une belle histoire
Jouer des lettres c’est ce qu’on aime
Les partager jubilatoire

À un amour à un(e) ami(e)
En doux cadeau on les envoie
Pour faire d’un jour moment joli
Quand dans la vie ça va d’guingois

Au bout d’une plume sur un clavier
Qu’il fasse beau qu’il fasse gris
C’est sûr chaque jour à nos côtés
Mettez du sel dans notre vie

©️ Annick

060619

©️ Recette abracadabrantesque …


Atelier d’écriture chez Maridan « Les mots de Montpellier »

ICI

#Atelier 13 – 2019 – 1er sujet
Ronde des mots: compulser – épouvantable –fréquenter – intrigue – ornière – postérieur – poussière – recevoir – récipient – tohu bohu 

Recette abracadabrantesque…
.
Pour faire épouvantable histoire,
D’abord compulser vieux grimoire.
De son tohu bohu de mots
Viendra l’intrigue comme un cadeau.
.
D’abord recette il faut chercher
Qui servira à composer
Potion magique pour endormir
Douce princesse pour l’avenir.
.
Du fin fond d’une simple ornière,
En remuant toute la poussière,
Ramasser quelques araignées
Et moustaches de chat bien frisées.
.
Chercher postérieur d’rat musqué,
De hibou jadis fréquenté,
Un bout de chapeau de sorcière
Et de son soulier le derrière.
.
Dans récipient, les déposer.
Avec balai, les mélanger.
Prononcer quelques mots magiques
Et voilà belle potion magique.
.
Pour recevoir cette recette,
Avec explications complètes,
Suffit d’retrouver ce grimoire
Bien caché au fond d’un tiroir
.
D’un vieux château qu’on dit hanté,
Au fond d’une forêt oubliée
De ce pays imaginaire
Dont nous parlaient nos chers grands pères.

.

© Annick

310519
CopyrightDepôt 00045136