Archives de Catégorie: Peinture

©️ Sur le zinc…


croqueurs

Pour ce défi 253 chez les Crôqueurs de Môts, Jill bill propose, pour ce lundi 200921,

de refaire le monde sur le zinc  à l’aide de ces 15 expressions en verlan,  qu’importe l’ordre ! Texte en français bien sûr, incluant ces 15 expressions!!!

Auch = chaud

Beubard = barbe

 Cheum = moche

 Gueudin = dingue

 Joibour = bourgeois

 Keum = mec

 Laisse béton = laisse tomber

 Meuf = femme

 Nawak = n’importe quoi

 Péta = taper

 Résoi = soirée

 Teillebout = bouteille

 Veugra = grave

 Yeuve = vieux

 Zeyo = oseille

.

Sur le zinc

.

C’était en juillet faisait auch

Aux champs on commençait la fauche

Sa teillebout vide un keum beubard

S’croyant malin vise un ptit bar

.

Là sur le zinc une meuf joibour

R’faisait le monde contait résoi

À grands renforts de calembours

C’était gueudin c’était grivois

.

Voulait se la péta greuva

Lors elle faisait juste nawak

Notre yeuve keum d’elle s’approcha

Disant laisse béton t’es en vrac

.

De sa poche il sortit zeyo

Et commanda une teillebout d’eau

Prit par la main la meuf cheum

La sortit d’ce capharnaüm

.

Une meuf un keum un peu chelou

Sur le chemin s’en furent comass

À iep dans leur monde un peu fou

Vivre aventures zarbi cocasses

.

© Annick 200921

.

chelou = louche

comass = comme ça

à iep = à pied

zarbibizarre

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est e4545a408af532cfa4c82da5f74581e3.jpg

copyright

©️ Ar Mor… La Mer…


croqueurs

Pour ce défi 253 chez les Crôqueurs de Môts, Jill bill propose, pour ce jeudi poésie 160921,

de mettre un poème en patois de notre choix

.

AR MOR
(Kan eun emzivad)

(Yes Kerne*).

Me da gar, o môr don,
A iud evel eul lon
Pa c’houez ar gorventen !
Pa welan da c’hoummou
0 tired a dammou
Warzu d’am énézen !

Me gar da c’huannaden
0 tont war an aezen
Beteg va wele-kloz,
Hag ar soniou seder
A gannez er pellder,
En sioulder kun an noz.

Hag ivez, d’ar c’hreiste,
Me wel gant karanté
An heol sklerijennus,
Euz an oabren ledan,
0 tol e sklerder-tan
War da zour didrouzus.

Me da gar, o môr glas !…
Koulskoude, anken bras
Teuz lakeet em c’halon :
Meur a va zud karet
Ganiz zo bet skrapet
Hag a hun ‘na zour don.

Pe leac’h maont, holl va zud
Teuz-te lonket heb brud
Gand da veg didrue ?
Siwaz ! Du-ze, er mez,
Baleet heb divez,
Maont é leac’h oar Doue !

Ha me gleffe brema,
Gant va mouez ar c’hrenva
Da viliga bepred !
Hogen n’ellan, da vad,
P’ha welan o lipat
Réier m’énez karet.

Me da gar, me da gar !
Goaz z’é vid ma glac’har,
Ma c’hreiz, tav da c’hirvoud !
D’id ma c’halon, o môr !
Ha, mar kwitan Arvor,
Mervel a rinn heb out !

Yann-Ber Kalloc’h (dit « Bleimor »), in Un barde breton. Jean-Pierre Calloc’h – Bleimor. Sa vie et ses œuvres inédites, 1888-1917, par Paul Palaux ; Libr. Le Goaziou, Quimper, 1926.1903.

* Dialecte de Cornouailles.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est tempete-cote-du-finistere-henri-moret-1898.jpg

Tempête, côte du Finistère – Henri Moret – 1898

LA MER
(Chanson d’orphelin)

Je t’aime, ô mer profonde,
Qui hurles comme une bête,
Quand souffle l’ouragan
Quand je vois tes vagues,
Courir, par tronçons,
Du côté de mon île.

J’aime ta plainte,
Qui vient, sur la brise,
Jusqu’à mon lit-clos ;
Et les joyeuses sônes,
Que tu chantes dans le lointain,
Dans la douce paix de la nuit.

Et aussi, à midi,
Je vois avec amour,
Le soleil étincelant,
Du haut du large firmament,
Verser sa lumière de feu,
Sur ton onde silencieuse.

Je t’aime, ô mer bleue !
Et pourtant dans mon cœur,
Tu mis un grand chagrin :
Beaucoup parmi mes parents chéris,
Ont été emportés par toi,
Et dorment dans tes flots profonds.

Où sont-ils, tous les miens,
Que tu avalas obscurément,
De ta gueule sans pitié ?…
Hélas! Là-bas, au large,
Promenés sans fin par les vagues,
Ils sont Dieu sait où !

Et je devrais, à présent,
En grossissant ma voix,
Te maudire sans cesse,
Mais, tout de bon, je ne puis,
Quand je te vois lécher,
Les rochers de mon île chérie.

Je t’aime, je t’aime !
Tant pis, ma douleur,
J’étoufferai ton gémissement !
A toi mon cœur, ô mer,
Et si je quitte l’Armor,
Je mourrai sans toi !

.

Yann-Ber Kalloc’h (dit « Bleimor »)

.

© Annick 160921

copyright

© Sur le fil…


Atelier d’écriture chez Maridan « Les mots de Montpellier »

#Atelier 3-2021 – Sujet 2 – Ecrire une histoire à partir d’une des oeuvres de la merveilleuse Madeleine Ossikian

J’ai choisi celle-ci:

Sur le fil… 

.

Sur le fil de la vie

En funambule

En équilibre

Sur le fil de ma vie

En somnambule

Je m’équilibre

.

Sur le fil de ces jours

De pas en pas

Je vais tout droit

Sur le fil de mes jours

Pas de faux pas

J’ai pas le choix

.

Sur le fil de la nuit

En demi veille

Entre deux veilles

Sur le fil de mes nuits

Demi sommeil

Je m’ensommeille

Sur le fil de l’amour

Je me nourris

Je me remplis

Sur le fil de l’amour

Je puise force

Je me renforce

Sur le fil de mon coeur

Y’a tant d’amour

Tant d’amitié

Sur le fil de mon coeur

Je suis amour

Et amitié

© Annick 250221

©️ Perles de vie…


Atelier d’écriture chez Maridan « Les mots de Montpellier »

ICI

#Atelier 10 – 2019 – 2e sujet
« que vous raconte cette oeuvre d’art?
 »

Klimt

Perles de vie…

.

Tout au fond de nos coeurs
Une source jaillit
Les larmes de douleur
Jamais ne sont taries…
Une à une elles coulent
En flots elles se déversent
Une à une elles roulent
Doucement se dispersent…
.
Une larme tristesse
Pour dire la détresse…
Une larme souffrance
Pour les jours en errance…
.
Petit’ goutte de vie
T’es là tu nous trahis
Petit’ perle de vie
Tu t’en vas… Tu t’enfuis…
.
Tout au fond de nos coeurs
Une source jaillit
Les larmes du bonheur
Jamais ne sont taries…
Une à une elles coulent
Pour l’enfant, le mari…
Une à une elles roulent
Pour les siens, pour l’ami(e)…
.
Une larme tendresse
Sur la joue en caresse…
Une larme de joie
Pour l’amour près de soi…
.
Petit’ goutte de Vie
T’es là et on sourit!
Petit’ perle de Vie
Elle est belle la Vie!

© Annick
CopyrightDepôt 00045136

190419