Archives de Catégorie: Détente!

© Le rêve impossible…


.

Atelier d’écriture Chez Ghislaine (clic sur l’image)

#Atelier 180 du 100322: Ressenti sur la photo

.

Le rêve impossible

.

Suis le Penseur tant régardé

Suis LA statue tant admirée

.

Mais dans ma tête c’est compliqué

Toutes ces idées toutes ces pensées

Envie d’parler

Ou d’raconter

Envie d’crier

Ou d’murmurer

.

Mais dans ma tête c’est emmêlé

Et je voudrais tant m’libérer

Just’ clarifier

Et avancer

Just’ énoncer

Et mots coucher

.

Oui sur papier les mots poser

Et un à un les aligner

Les déplacer

Ou les changer

Les accorder

Les faire rimer

.

Je pourrais alors progresser

Et toutes ces pensées évacuer

Me reposer

Me relaxer

Pour profiter

Et vie aimer

.

N’s’rait plus l’Penseur regardé

Dev’nu LA statue admirée

.

© Annick 280222

Image proposée par Ghislaine

© Une solution surprenante…


Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est logo-an-mai-1.jpg

Atelier d’écriture chez An’Maï et compagnie

(CLIC sur l’image)

#Liste30: (Anne-Marie): Ambiance, courrier, aléas, défendre, taupe, marchandise, enfer, insolite, déjouer, caméléon / Thème : Et maintenant, que vais-je faire ?

.

Une solution surprenante

.

Les aléas d’une vie bohème

Sont pour moi tout un vrai poème

Pour me défendre je dois ruser

Et tous les chausse-trappes déjouer

.

Et maintenant que vais-je faire

Dans cette ambiance couleur enfer

Ne voyant aucune solution

Lors je joue les caméléons

.

Dans ma boîte à lettres un courrier

 Que j’n’n’attendais plus, contrariée

Me donne solution insolite

Jouer taupe ou bernard-l’ermite

.

 Mais je n’suis pas une marchandise

Ne m’transform’ront pas à leur guise

Je vais tenir me faire aider

Et un jour je s’rai libérée

.

Plus de chausse-trappes à déjouer

Plus besoin chaque jour de ruser

À moi la vie la liberté

Pour de bien belles longues années

.

©Annick 080322

Photo du net

© « Party » en vue…


Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est logo-an-mai-1.jpg

Atelier d’écriture chez An’Maï et compagnie

(CLIC sur l’image)

#Liste29: (Anne-Marie et Lionel, Annie et Jean-Yves, Nelly et Claude): Tête, bouchon, saperlipopette, kouglof (ou kougelhopf), cloporte, frappadingue, susceptible, won, balivernes, dégoiser, Danton

.

« Party » en vue

.

Six heures du soir métro Danton

Dans les couloirs c’n’est que bouchons

Saperlipopette loin d’la fête

C’est pas l’moment de perdre la tête

.

Suis invité à une « party »

Repas complet kouglof compris

J’espère qu’c’est pas des balivernes

J’adore dîner dans cette taverne

.

Après l’dîner y’aura des jeux

 Ferons équipes par quatre par deux

Devrons miser avec jetons

De lires d’euros et même de wons

.

 Moi susceptible ou frappadingue

C’est pas mon genre j’aime pas les bringues

Mais un dîner suivi de jeux

Ça pour sûr j’aime et pas qu’un peu

.

Personne n’est là pour dégoiser

Jouer les cloportes ou parader

On a juste envie d’se r’trouver

Pour partager une bonne soirée

.

Six heures du soir métro Danton

Ouf terminés tous les bouchons

Taverne est proche amis m’attendent

Vive les « party » vive notre bande

.

©Annick 050322

© Dernière présentation…


Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est logo-an-mai-1.jpg

Atelier d’écriture chez An’Maï et compagnie

(CLIC sur l’image)

#Liste31: (Margot): Instants, anneau, croûte, précieux, indispensable, comédien, vendre, souffrir, veuve, Gaston

.

Dernière présentation

.

« Gaston y’a téléphon qui son… »

Oui mais Gaston plus ne répond

Peintre et comédien de renom

Il laisse une veuve et un fiston

.

L’était pointilleux minutieux

L’a peint des tableaux très précieux

Pas des croûtes de vrais ptits bijoux

Qui le rendaient juste un peu fou

.

Se passer de lui impensable

L’était sur scène indispensable

Autour de lui point de vacarme

Et jamais ne jouait de son charme

.

À son doigt un bel anneau d’or

Qu’il chérissait le rendait fort

Témoin des instants merveilleux

Que chaqu’ jour il vivait à deux

.

Un vilain mal vient d’l’emporter

Faisant souffrir veuve éplorée

Qui pour survivre va devoir vendre

Ses tableaux souv’nirs d’moments tendres

.

« Gaston y’a téléphon qui son… »

Oui mais Gaston plus ne répond

Il ne parle plus qu’à distance

Au cœur de sa veuve en silence   

.

©Annick 030322

Créa perso « Paris Arts » by Lynn Anzelc Designs

© Mots en L… Tautogramme en L…


.

Atelier d’écriture Chez Ghislaine (clic sur l’image)

#Atelier 178 du 200222: Mots commençant par L

.

Tautogramme en L...

.

Là-haut Là-bas Lune Luisait

Lâchée Lassée Lalie Longeait

Les Lacs Laiteux Lames Léchant

Lumière Lunaire Lascivement

.

Luxuriante Lueur Lamée

Lucarne Longtemps Limitée

Léger Lâcher-prise Liberté

Lalie Lambinait Libérée

.

Là-haut Là-bas Lune Luisait

Lalie Légitimée Légère

Littéralement Lézardait

Louant Liberté Lumineuse

.

© Annick 280222

Image proposée par Ghislaine

© Colère de Breizh…


Atelier d’écriture chez « La plume d’Evy« 

#Défi 343 du 150222 au 280222 : Thème « Tempête »

Obscurcir, Amonceler, Redoubler, MenacerSiffler, Démembrer, RedoublerRugir, BougerApaiser

.

Colère de Breizh…

.

Ciel s’obscurcit

C’est temps de brume

Pas vu pas pris

Mer est écume

.

Vagues s’amonc’lant

Vent redoublant

C’est l’océan

Sifflant méchant

.

Sur les rochers

Viennent s’démembrer

Et bien rythmées

Vont s’échouer

.

Vagues ronflant

Vent menaçant

C’est l’océan

Dev’nu méchant

.

Sur la jetée

Vont s’enrouler

La submerger

Et s’éloigner

.

Vagues redoublant

Vent s’renforçant

C’est l’océan

Fort rugissant

.

Sur les rochers

S’en vont bougeant

Sur la jetée

Point n’s’apaisant

.

Ciel obscurci

Mer blanche écume

Pas vu pas pris

Breizh n’est que brume

.

© Annick 280222

Lesconil (Finistère) Tempête Aurore en octobre 2021

copyright

© Le cri… de peur…


.

Atelier d’écriture Chez Ghislaine (clic sur l’image)

#Atelier 176 du 300122: Ressenti sur le tableau « Le cri » d’Edvard Munch

.

Le cri… de peur…

.

J’ai peur pour qui?

J’ai peur pour quoi?

Peur des soucis?

Ou d’je n’ sais quoi?

.

Peur qui me suit

Qui me trahit

Peur qui m’ennuie

Qui me défie

.

Peur qui me hante

Qui me tourmente

Peur qui serpente

Qui m’épouvante

.

C’est peur horreur

Ou peur moteur  

C’est peur douleur

Ou peur docteur

.

Peur qui m’agite

Et qui m’invite

Peur qui m’incite

Et qui m’excite

.

Peur qui m’aiguille

Qui me titille

Peur qui m’outille

Qui m’émoustille

.

J’ai peur de qui?

J’ai peur de quoi?

Peur de la vie?

Ou peur de moi?

.

© Annick 090222

Image proposée par Ghislaine

© Souvenir d’amitié…


Atelier d’écriture chez Maridan « Les mots de Montpellier »

#Atelier 2 2022 – sujet 4 – Ecrire un poème à partir des rimes de Victor Hugo dans « Jeanne endormie – 1 La sieste »

.

Souvenir d’amitié...

.

Le jour s’étire envie d’un somme

Un instant fuir monde des hommes

Sur les nuages au creux du ciel

Retrouver mon ami Ariel

.

Un long voyage avec des fées

     Qui sont là pour me réchauffer

N’aiment pas que nous les voyions

Lors du soleil fuient les rayons

.

Elles tourbillonnent et font passages

Virevoltent en lutins peu sages

Provoquant éblouissements

Qui deviendront de vrais calmants

.

Sur les nuages je me recueille

 Au gré du vent flotte une feuille

   Doux courants d’air me font frémir

N’ai plus envie de m’endormir

.

Près de mon ami je repose

Au creux de ma main une rose

Sa douce présence me rassure

Flottons doucement dans l’azur

.

Notre amitié est immortelle

A tissé nos vies comme dentelle

Une rencontre ici et

C’était vie simple sans falbalas

.

Au loin les jours pleins de tristesse

Au loin mensonges et petitesse

Vivre sereins et adorer

Aimer voyager respirer

.

Amitié d’puis la maternelle

C’était de nos yeux la prunelle

Chaque jour vivions c’était charmant

Tous ces moments divinement

.

Je voudrais chaque jour entendre

Encore et toujours ses mots tendres

Même s’il fait toujours rayonner

C’que son cœur m’a tellement donné

.

Non l’amitié n’est pas chimère

Elle vit comme l’amour d’une mère

.

©Annick 010222

Créa perso avec texte perso

© Envie d’ailleurs…


Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est logo-an-mai-1.jpg

Atelier d’écriture chez An’Maï et compagnie

(CLIC sur l’image)

#Liste28: (Lionel, Louise et Margot, Richard et An’ Maï):): Cinétique, carafon, pustule, glorieuse, ostentatoire, moulin, calendrier, bidonville, asticoter, bourlinguer

.

Envie d’ailleurs…

.

Traitée d’pustule d’la société

Marre d’toujours être asticotée

Elle rêve d’une vie plus glorieuse

Et de journées bien chaleureuses

.

Au loin bidonville repoussoir

Plus de conduite ostentatoire

Cinétique des idées partie

Fait calendrier bien rempli

.

Sur les océans d’la planète

Elle irait bourlinguer c’est chouette

Le carafon plein de souv’nirs

Ferait pour elle bel avenir

.

Comme les ailes d’un moulin à vent

Ses idées tournent c’est insistant

Elle n’a plus qu’une envie en tête

Prendre la poudre d’escampette

.

Prendre la vie comme un cadeau

Rejoindre un port prendre un bateau

Sur les océans bourlinguer

Etre heureuse pour l’éternité

.

©Annick 260122

Créa perso

© Mots à maux…


Atelier d’écriture chez « La plume d’Evy« 

#Défi 341 du 150122 au 310122 : Thème « Les émotions »

Crier, Lire, Échapper, Bizarre, Douleurs, Gris, Effacer, Fil, Professeur, Univers

.

Mots à maux…

.

Y’a tous ces maux qu’on ne dit pas

Qui ne s’échappent qui restent là

Ils sont douleurs nous font du mal

Ils ne s’effacent nous mettent à mal

.

Y’a tous ces maux qui font tortures

Qui nous entament nous font blessures

Ils sont à lire au fond de nous

Ils nous remuent ils font remous

.

Y’a tous ces maux qui font jour gris

Qui nous font vivre sur un fil

Ils sont professeurs de l’ennui

Ils sont destructeurs nous exilent

.

Y’a tous ces mots qu’on voudrait dire

Qu’on veut crier qu’on veut écrire

Ils nous travaillent ils nous tiraillent

Ils sont grisailles ils nous entaillent

.

Y’a tous ces mots que l’on retient

Qui sont bizarres qui n’sont pas rien

Ils nous détruisent ils sont tracas

Ils sont fardeaux ils font dégâts

.

Y’a tous ces mots v’nus d’on sait où

Qui font chemin au coeur de nous

Ils sont messages de l’univers

Ils nous interpellent nous éclairent

.

Y’a tous ces maux y’a ces blessures

Y’a tous ces maux y’a ces silences

Y’a tous ces mots y’a l’écriture

Y’a tous ces mots y’a renaissance

.

© Annick 250122

copyright