Archives de Catégorie: Billet d’Humeur

© V’là-ti-pas que…


Un maillet avec des expressions de nos grand-mères pas totalement tombées en désuétude, ça vous dit?

Maillet: forme de poésie avec quatre quatrains dont le premier vers de la première strophe est repris comme un refrain dans les strophes suivantes, en 2ème, 3ème et 4ème vers… comme pour enfoncer un clou. Étonnant, non ?

.

V’là-ti-pas que…

.

Avec ta tête de six pieds d’long

Et fagoté comme l’as de pique

T’monte surtout pas le bourrichon

T’f’ras tourner personne en bourrique

.

Pour aller faire les commissions

Avec ta tête de six pieds d’long

En plus bourré comme un Ptit Lu

Rien n’sert d’péter plus haut qu’ton cul

.

Là tu files un mauvais coton

Tu brûles chandelle par les deux bouts

Avec ta tête de six pieds d’long

Tu n’risques pas de voir le loup

.

Tu f’rais mieux d’te t’nir à carreaux

De n’plus travailler du chapeau

Sinon ça va t’coûter bonbon

Avec ta tête de six pieds d’long

.

© Annick 180421

haiku-ecrire-090415

© Désir douceur…


croqueurs

Pour ce défi 248 chez les Crôqueurs de Môts c’est Durgalola qui prend la barre pour ce jeudi poésie 250321: elle propose le thème du désir qui est celui de l’édition  2021 du printemps des poètes.

Désir douceur…

.

Aujourd’hui je désire

En cette belle journée

Enrober d’amitié

Des ptits mots tout fleuris

Pour faire un beau jeudi

.

Aujourd’hui je désire

Avec vous partager

Quelques ptits vers à pieds

Des petits mots douceur

Juste venus du cœur

.

Aujourd’hui je désire

Vous offrir en cadeau

Pour adoucir fardeau

Une fleur de tendresse

Comme douce caresse

© Annick

250321

.

A touch of spring Caro Moosscrap Moses

© Défense d’entrer…


Défense d’entrer…

.

Dans mon jardin vous vous prom’nez…

Avec… sans moi… déambulez…

Mais tout au fond y’a un chemin

Qui vous dit « Stop ! Non ! Pas plus loin ! »

.

Une barrière est installée

Qui fait les prom’neurs s’arrêter.

Une petit’ porte fermée à clé

Les empêche fermement d’entrer.

.

Certains prom’neurs voudraient forcer.

Intolérable pour eux d’bloquer !

Ne comprennent pas qu’on puisse garder

Des p’tits trésors si bien cachés.

.

Dans ce jardin bien protégé,

Tout plein de graines j’y ai semé…

Ce que j’étais…c’que j’ai vécu…

Ce que j’ai fait… c’que j’ai perdu…

.

Au fil des jours… au gré du temps…

Sort une fleur, un beau présent…

Ce que je suis… ce qui me fait…

Ce que je dis… ce que je fais…

.

Certaines ne sortent que très lent’ment.

D’autres ne veulent pas s’montrer vraiment.

Vous pouvez toujours essayer…

Sans « mon » sésame, rest’ront cachées !

.

Et ce sésame… comment l’trouver ?

Comment franchir cette porte fermée ?

Est-ce possible ? absurdité ?

Est-ce facile ? ou compliqué ?

.

Car ce jardin, c’est « mon » jardin !

J’y mets… j’en sors…ce que j’veux bien !

Jourd’hui… demain… pour vous… qui sait ?

S’ouvrira ptet… jardin secret !

.

Mais just’ un peu… ne rêvez pas !

De « mon » jardin, n’connaîtrez pas

Toutes les allées, tous les recoins,

Car ce jardin… il reste « Mien »

© Annick

250510 – revu 230321

.

Kit « Tea Garden » by Lynne Anzelc Designs

https://www.oscraps.com/shop/Lynne-Anzelc-Designs-c-779/ 

serenite

© Bonne année 2021…


À tous je viens souhaiter

Une vraie douce année

Vers ceux que vous aimez

Vont aussi mes pensées

.

Une année de Bonheur

Et ses moments douceur

Une année en couleurs

Pour chacune de ses heures

.

Partageant les douleurs

Les souffrances du Coeur

Petits ou grands soucis

Avec vous Mes Ami(e)s

.

Une année d’Amitié

Et d’Amour partagé

Nous tenant par la main

Vers de beaux lendemains

.

© Annick 030121

© Joyeux Noël…


Atelier d’écriture chez Aurélie (clic sur le logo)

🎄 Joyeux Noël! 🎄

À tous je veux souhaiter

Pour cette belle journée

Un DOUX JOYEUX NOEL

Une fin d’année bien belle

.

À tous je veux donner

Une fleur d’Amitié

Embaumant la douceur

Remplie de p’tits bonheurs

.

Que s’enfuient les douleurs

Que s’assèchent les pleurs

Qu’un tendre et doux bonheur

Envahisse vos coeurs

.

Pour vous tous mes Ami(e)s

Un beau moment de vie

Et pour vous entourer

Tous ceux que vous aimez

.

© Annick 241220

© Plic plac… Tic tac…


Plic plac… Tic tac…

.

Plic plac tic tac…

.

Plic plac plic plac

Les gouttes claquent

Plic ploc plic ploc

Et je m’en moque

.

Tic tac tic tac

Les heures attaquent

Tic toc tic toc

Et je m’en moque

.

Plic plac tic tac

Jouent en play back

Tic toc plic ploc

Et je m’en moque

.

Instants de pluie

Gouttes de vie

Gouttes de pluie

Instants de vie

.

© Annick 131220

© Balade…


Balade…

.

Quand tout est calme et reposé

Que la nature s’la joue calmée

Que le soleil va se coucher

Se poser…

.

Quand les nuages sont cachés

Que goéland vole léger

Quand les bateaux vont s’amarrer

Oublier…

.

Quand quelques mots là déposés

Au fond de vous viennent résonner

Quand le silence s’met à parler

Ecouter…

.

Quand ce qu’il dit vient vous chercher

Le temps s’arrête de filer

Dans une bulle se reposer

Respirer…

.

Pour lâcher prise se retrouver

Tous ses soucis vite oublier

Vivre moment d’intensité

Sérénité…

© Annick 191120

© Ouille ouille ouille…


Ouille ouille ouille…

.

Il  pleut il mouille fête à grenouille
Mais dans mon coin j’fais drôle de bouille
J’en ai assez d’cette pluie qui mouille
Qui sur mes carreaux s’écrabouille
.
Dans notre France le temps bafouille
Et chaque jour en grand cafouille
Cherche soleil mais suis bredouille
Et sous mes pas c’n’est que gadouille
.
Mes articulations se rouillent
Et ces vilaines douleurs m’embrouillent
Alors dans mes mots je farfouille
Et là dans mon coin je gribouille
.
Ne m’cherchez pas carabistouilles
Même si l’envie vous en chatouille
Même si vous êtes de vraies fripouilles
De tout cela moi j’me débrouille
.
Ecoutez l’oiseau qui gazouille
Et partez vite tous en vadrouille
Dans votre tête les rêves grouillent
N’attendez pas que tout s’barbouille

Il pleut il mouille fête à grenouille
Dans mon coin je n’fais plus la bouille
De mes mots pour vous j’me dépouille
Entre eux et moi pas de magouille
.
© Annick 071120

 

 

© À lire absolument!


À lire absolument…
.
J’ai rencontré les textes de Claire Bouchet « Ouvrez les guillemets 63 » lors d’ateliers d’écriture et je suis tombée sous le charme de ses mots. 

Je vous invite à aller faire un tour dans son univers, vous n’en ressortirez pas indemnes!  Ses textes sont pleins de poésie et d’une grande sensiblité.

Ce premier texte lu m’a touchée plein coeur:

clic sur le lien suivant:

Le chagrin est un costume trop petit pour nos larmes

À lire absolument

Je remercie Claire d’avoir accepté que je partage le lien de ses mots, une merveille. 

© Annick 130520

copyright

© Faut pas pousser……


Faut pas pousser…
.
L’Arlésienne va déménager
À la cloche de bois, à côté.
Elle a une dent contre quelqu’un
Après jeux d’ mains jeux de vilains.
.
Va vous faire tourner en bourrique,
Couper les ch’veux en quatre, son tic.
Vous mettre rate au court bouillon,
Vous faire filer mauvais coton.
.
Va vous faire tomber comme des mouches,
Vous mettre dans de beaux draps, c’est louche.
Vous faire monter moutarde au nez,
Dans les orties pousser mémé.
.
Mais n’mangez pas de ce pain-là!
Sapristi! Branle-bas de combat!
N’allez pas pour Sainte Anne être bon
Ni complèt’ment zinzin! Allons !
.
N’vous en allez pas à confesse!
Les voyages forment la jeunesse!
Au ptit bonheur la chance, partez
Sans en avoir l’air et souriez !
.
© Annick 090520

Toutes les expressions utilisées sont les titres des chapitres du livre d’Aurélie Valognes « Mémé dans les orties »: ce livre est une belle leçon de vie, du pur bonheur!!! 

copyright