Archives quotidiennes : 27/02/2020

©️ J’vous fiche mon billet que…


croqueurs

Pour ce défi 232 chez les Croqueurs de Môts

Les Cabardouche propose pour ce jeudi 270220 de composer une poésie à la manière de Sophie Barbaroux, en utilisant des proverbes et des expressions connues.

Alors en route mauvaise troupe! C’est parti mon kiki!
J’vous fiche mon billet que…
.
Pour vivre la s’maine des quat’jeudis
Faudrait girafe peigner aussi.
Courir l’guilledou, ce serait trop fort,
Sommes pas sapés comme des milords.
.
J’voudrais pas faire ma mijaurée
Ni la pilule vous dorer,
Ce serait la fin des haricots,
On s’tir’rait jamais du ruisseau.
.
Mais en baver des ronds d’chapeau,
C’est vraiment pas très rigolo!
Alors prenons la clé des champs,
Pour sûr, c’est ça qu’est important!
.
On pourrait tailler une bavette,
Même entendant « Pas d’ça Lisette! »
Se moquer du tiers comme du quart,
Sans jamais faire d’coup d’Trafalgar.
.
À personne on ne chant’rait pouilles,
N’sommes pas, et d’loin, des p’tites fripouilles.
Se souciant d’tout comme d’une guigne,
On saurait pourtant rester digne.
.
Et en deux coups d’cuiller à pot,
Sans être une flèche ni un lourdaud,
Sans jamais sortir de nos gonds,
Tranquilles comme Baptiste nous serions.
.
Sans avoir d’quoi, on serait heureux
Sur chaque jour en homme de peu.
Pas besoin d’péter dans la soie
Pour qu’vie soit belle c’est sûr ma foi!
.
À la bonne heure m’en suis tirée!
À la casserole n’vais pas passer!
N’en aurai pas les sangs r’tournés
Parce que maintenant c’est à vous d’jouer!
©Annick 230220

Sophie Barbaroux avait écrit  » Colin Maillard »

Il est fort comme un turc
Et sourd comme un pot
Mais toujours
Tiré à quatre épingles
Il a un appétit d’oiseau
Et un cœur d’artichaut
Un œil de bœuf
Une taille de guêpe
Mais vraiment
Menteur comme un arracheur de dents
Devinez ?
C’est à vous maintenant
De suer
Sang et eau

Expressions tirées du livre de Bernard Pivot « 100 expressions à sauver »… un régal ce livre!

Photo perso

copyright