Archives quotidiennes : 20/02/2020

©️ Si…et si…


croqueurs

Pour ce défi 232 chez les Croqueurs de Môts

Les Cabardouche propose pour ce jeudi 200220 de composer une poésie commençant par des « si »
et se concluant par un conditionnel enchanteur, à la manière de Jean-Luc Moreau.


Voici pour moi:

Si…et si…

Si l’alphabet n’avait qu’sept lettres,
Si la gomme f’sait tout apparaître,
Si les mots s’lisaient à l’envers,
Si l’exception faisait grammaire,
Si l’pluriel était singulier,
Si l’subjonctif s’la jouait rentier,
Si la virgule jouait les trois points,
Si le mot plus en faisait moins,
Si l’dictionnaire lâchait ses mots,
Si mon crayon filait d’travers,
J’écrirais poème à l’envers,
Les lettres notes dans’raient en chœur,
La page blanche s’rait en couleur,
Je rimerais en chantonnant…
Quel ennui ce monde bien pensant !
© Annick 190220

Jean-Luc Moreau avait écrit:

« Si la sardine avait des ailes;
Si Gaston s’appelait Gisèle
Si l’on pleurait lorsqu’on rit,
Si le pape habitait Paris,
Si l’on mourait avant de naître,
Si la porte était la fenêtre,
Si l’agneau dévorait le loup,
Si les Normands parlaient zoulou,
Si la mer noire était la mer blanche,
Si le monde était à l’envers,
Je marcherais les pieds en l’air,
Le jour je garderais la chambre,
J’irais à la plage en décembre,
Deux et un ne feraient plus trois…
Quel ennui ce monde à l’endroit ! »

copyright