Laissons-nous toucher par……


 

Le bruit doux de la pluie

L’averse qui nourrit

Et le vent qui frémit

Dans les branches la nuit

 

L’odeur d’herbe coupée

Qui embaume les prés

Tout près d’un champ de blé

Que l’on vient de faucher

 

Une écharpe de brume

Légère comme une plume

Et l’air frais que l’on hume

Loin, très loin, du bitume

 

le bruit doux de la mer

Ou les vagues en colère

Un ciel bleu outre-mer

Une plage solitaire

 

Oui laissons-nous toucher par…

 

Le regard innocent

D’un tout petit enfant

Et les yeux si aimants

De sa douce maman

 

Le sourire de l’ami

Qui éclaire un jour gris

Un instant sans souci

Qui fait belle la vie

 

La main que l’on vous tend

Juste là en passant

Qui efface tourments

L’espace d’un moment

 

Les petits mots chaleur

Que l’on offre en douceur

Juste venus du coeur

Pour un peu de bonheur

 

Oui laissons-nous toucher

Par ces instants de Vie

Qui font douce la Vie

Et nous donnent l’En-Vie  

Anik

(Quelques lignes posées après avoir lu hier

des mots qui m’ont …)

 

 

 

Pour Toi…

Pour Vous…

Mes Ami(e)s qui souffrez

Dans votre corps et dans votre coeur

Je t’aime…Je vous Aime…

 

 

  Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

 

 

 

Publicités

13 réponses à “Laissons-nous toucher par……

  1. Capt'ain Jack

    Bonjour ma maîtresse que j’adore…aujourd’hui le tit facteur à du mal à monter les cotes, excuse du retard, mais les bisous sont livrés tout de même..
    je t’aime  Jack

    J'aime

  2. Capt'ain Jack

    Nous, moi aussi je t’aime ma maîtresse n’en doute pas…Tu as les gros bisous de mélodie encore aujourd’hui, moi , pas la forme mais assez de force pour te dire que je t’aime..
    jack

    J'aime

  3. Douces pensées et gros bisous tendresse
    Kathie

    J'aime

  4. coucou ca fait lontemps que je suis pas venue mais jaime bien ton blog ton billet est charmant bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

    J'aime

  5. Ce sont des mots si beaux, si doux, si vrais… Ce sont tes mots, ta douceur, ton coeur.
    J’espère que tu vas bien ma Grande d’Âme d’amour à moua.
    Ne t’en fais pas pour moi, juste un peu de temps, il guérit souvent…
    Si tu vois notre Kathie, fais lui des gros bisous pour moi, je ne vous oublie pas, jamais, c’est impossible d’ailleurs.
    Je garde ta main sur mon coeur, coeur à coeur…
    Je t’aime ma Grande D’âme…. Infiniment….
     
    Ta déa de toua

    J'aime

  6. Capt'ain Jack

    Aujourd’hui pas de bisous , juste des je t’aime ma tite ma’itresse, mais quand je t’aurai dis que j’ai une crève d’enfer, tu comprendras que je ne veilles pas te contaminer, aussi je t’apporte en recommandé ceux de ma mélodie..
    je t’aime  Jack

    J'aime

  7. Bonjour à toi, Anik,
     
    Le diable ne peut me rééxpédier mes papiers, je n’ai pas noté d’adresse d’expéditeur 😉
     
    Superbe texte, il touche direct au coeur….
     
    Je t’aime aussi beaucoup, de toute mon amitié…
     
    Bisous ailés
     
    Archange

    J'aime

  8. Bonjour Anick
    je commence doucement à refaire surface
    j’ai beaucoup de chance, tout se passe à merveille,
    à part la convalescence forcée je me porte comme un charme
    je fais le bilan de cette intervention et je me rends compte que même mes démons les plus tenaces je ne les verrai plus de la même façon
    je ne retire que du bonheur de ce petit accros de santé
    j’aimerais tellement qu’il en soit de même pour tout le monde
    hélas ce n’est pas le cas, ici je pense à toi, à Kathie et à shoumi et bcp d’autres
    je sais que mes douleurs vont se réveiller mais c’est un luxe d’avoir mal, le luxe d’être vivante…
    vu sous cet angle……
    je te fais plein de bisous, passe une bonne journée
    amitié   Nad.

    J'aime

  9. Je te souhaite une journée à la hauteur de tes mots…jolis***
    Merci pour tes fidèles visites, joie dans ton coeur,
    Je t’embrasse,
    nanat

    J'aime

  10. Parfois la différence , jamais l’indifférenceL’absence quelques fois , toujours la confianceUn bonjour , un bonsoirCa va , que fais-tu ce soir ? As-tu bien dormi ,Jamais de l’ennui, toujours de l’envie Des mot simples discrets mais vrais Parfois un secret… Et tous ceux qui ne sont pas écritsMais qui voyagent avec ce poême aussi Tous font que je suis qui je suis Tous me sont précieux Mon AmieCe sont nos Mots d’Amis…
    Doux bisous pour une douce nuit
    Fany

    J'aime

  11. Merci Anick
    pour ton doux passage* pour ce merveilleux billet belle empreinte de ta tendresse de ta générosité de ton amour pour nos frères et
    soeurs les plus petits ceux qui souffrent dans leur chair dans leur tête dans leur coeur!les trop souvent oubliés de ce monde qui va si mal!
    Doux au coeur de savoir que des êtres pensent aux autres !souffle qui alimente nos espoirs de vivre un jour dans un monde ou les regards ne seront plus que ceux du coeur !***
    Belle semaine Anick*
    Belle hommage que te rend Jean-Pierre le plagiste *bien mérité *
    Que ton coeur soit toujours ouvert a la lumière de l’amour et de la paix tendrement l’amie tzigano romano dansant chantant pleurant aimant nomade de la terre ***ananda*** 
     

    J'aime

  12. kikou anik je te remercie de ta visite et ton blog aussi est magnifique .je te souhaite de passer une douce nuit et aussi un exellent mercredi kissss illyria

    J'aime

  13.       *Bonjour ma tendre Anik*
                   ********
               …Premier Yes…
             Très joli ton billet…
     Et bien moi je viens te toucher…
                …Sourire…
          "Sur le sable chaud"
                  …Rire…
     
     
    J’avais dessiné sur le sableSon doux visage qui me souriaitPuis il a plu sur cette plageDans cet orage, elle a disparuEt j’ai crié, crié,Anik, pour qu’elle revienneEt j’ai pleuré, pleuré, oh! j’avais trop de peineJe me suis assis près de son âmeMais la belle dame s’était enfuieJe l’ai cherchée sans plus y croireEt sans un espoir, pour me guiderEt j’ai crié, crié, Anik, pour qu’elle revienneEt j’ai pleuré, pleuré, oh! j’avais trop de peineJe n’ai gardé que ce doux visageComme une épave sur le sable mouilléEt j’ai crié, crié, Anik, pour qu’elle revienneEt j’ai pleuré, pleuré, oh! j’avais trop de peineEt j’ai crié, crié, Anik, pour qu’elle revienneEt j’ai pleuré, pleuré, oh! j’avais trop de peine…
             *Bisous Tendresses Anik*
                    *Jean-Pierre*
                     *Le Plagiste*

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s